Aller au contenu principal

La FNSEA appelle à une manifestation nationale le 21 février

Avant la mobilisation nationale contre les accords Mercosur, mecredi 21 février, une délégation de responsables des filières animales de la FDSEA est allée interpeller le préfet, présent à l'assemblée générale.
Avant la mobilisation nationale contre les accords Mercosur, mecredi 21 février, une délégation de responsables des filières animales de la FDSEA est allée interpeller le préfet, présent à l'assemblée générale.
© AA

Lors d’une conférence de presse le 19 février, la présidente de la FNSEA Christiane Lambert a annoncé que son syndicat a lancé « le mercredi 21 février une action syndicale tous azimuts, mais prioritairement en direction des préfectures, pour alerter le gouvernement sur l’accord de libre-échange avec le Mercosur ». Par ailleurs, la FNSEA est mobilisée pour accueillir au Salon de l’Agriculture tous les hommes politiques qui vont faire le déplacement. « Ce sera un moment de vérité très direct ! », a insisté Christiane Lambert. Parmi les sujets qui fâchent : le prix des produits agricoles et le revenu des producteurs, la carte des zones défavorisées simples liée à l'ICHN (handicap naturel) « qui en est à sa 105e mouture », et l’accord de libre-échange avec le Mercosur « qui inquiète les filières bovin viande, volaille, sucre et éthanol ». Pour autant, elle a insisté sur le fait que la FNSEA « n’est pas seulement un syndicat de pleureurs » et qu’elle « veut communiquer sur le métier plus que sur les produits, c’est-à-dire le bien-vivre - ou le mal-vivre -, les gestes, le fait que ce métier est connecté aux préoccupations des Français ». Elle signale, d’ailleurs, que le contrat de solutions sur l’usage des phytos, qui fera l’objet d’une conférence de presse le lundi 26 février « a été très apprécié », y compris « par Nicolas Hulot ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Bientôt du konjac made in Anjou ?
Créer une filière de konjac 100 % français. C’est le défi que relève la SAS Plant innovation R&D basée à Angers.
Une vache du Maine-et-Loire championne régionale
Le Régional prim’holstein se tenait vendredi et samedi derniers à Château-Gontier. Un concours de grande qualité qui a vu le…
Un maïs grain 2021 exceptionnel
La récolte de maïs grain atteint des niveaux de volumes exceptionnels dans la région, avec des prix toujours très soutenus. Le…
Comment bien intégrer un tiers dans un Gaec 100 % familial ?
Comment bien réussir une installation dans un Gaec familial lorsqu’on est extérieur à cette famille ? Rencontre avec Samuel…
La Confédération Paysanne a-t-elle encore sa place dans les instances représentatives départementales ?

Lundi 22 novembre, lors de la session Chambre d’agriculture de Maine-et-Loire, la Confédération Paysanne a confirmé son…

« Manque de prudence, d'anticipation et idéologie »
Edito de Jacques Mousseau,  président de la section régionale Agriculture biologique de la FRSEA Pays de la Loire.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 157€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois