Aller au contenu principal

La future Pac et la loi Egalim inquiètent (AGPB)

« Les céréaliers les plus impactés attendent des pouvoirs publics qu’ils prennent les mesures d’urgence qui s’imposent ».

Philippe Pinta, président de l'AGPB.
Philippe Pinta, président de l'AGPB.
© Actuagri

Point positif pour les exploitants, les prix des céréales remontent doucement, notamment depuis la mi-juillet.

« Après 5 années de crise, les trésoreries des exploitations sont exsangues, et face à la baisse des rendements, tous les espoirs reposent sur l’évolution des prix », précise Philippe Pinta. L’AGPB souligne la situation particulièrement difficile des producteurs du Sud de la France, principalementde blé dur, dont la production a chuté de 20% par rapport à 2017. « Les céréaliers les plus impactés attendent des pouvoirs publics qu’ils prennent les mesures d’urgence qui s’imposent : dégrèvement de la taxe sur le foncier non bâti, avances de trésoreries à 90 % des aides de la Pac, report ou exonération des cotisations sociales, dérogations aux règles communautaires pour les aides de la Pac », liste le président de l’AGPB.

L’organisation est aussi inquiète pour l’avenir de la Pac, après les propositions de la Commission Européenne. Outre la baisse de budget, les céréaliers sont préoccupés par le principe de subsidiarité que souhaite introduire Bruxelles dans le premier pilier et donc par les distorsions de concurrence que cela pourrait rajouter. « Nous subissons déjà d’énormes distorsions de concurrence, avec les filières allemandes par exemple », dénonce Philippe Pinta.

Les producteurs voient aussi dans les évolutions de la loi issue des Etats généraux de l’alimentation une « accumulation de charges insupportable », notamment sur les mesures visant les produits phytosanitaires, et craignent une augmentation de la redevance pour pollution diffuse. Les céréaliers ont rappelé leur engagement dans la réduction de l’usage de ces produits, à travers notamment leur implication dans le Contrat de solutions.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Valérie, Baptiste et Dominique Lebrun sont associés dans l'entreprise Ek'o save water.
Ek'o économise l'eau sous la douche
Ek'o save water a créé un système de robinetterie qui économise l'eau sous la douche. Les associés ont reçu une médaille d'or et…
Simon et Didier Trovalet, devant le nouveau siège social, en construction à l'entrée de Saint-Augustin des Bois. L'entreprise investit 2 millions d'euros dans sa réorganisation interne.
Prefakit construit
son avenir
Marchés en plein développement, recrutements, et bientôt nouveau siège social. Implantée à Saint-Augustin des Bois depuis 77 ans…
Sébastien Ferrard, du Gaec du Pâtis Candé. Sur cette parcelle sableuse, auparavant en prairie, l'agriculteur a pu semer un maïs à indice 270-300.
Des chantiers décalés par les pluies
Les semis de maïs devraient pouvoir reprendre en fin de semaine. Certains agriculteurs ont pu déjà semer fin avril début mai,…
Christian Suteau conduit un troupeau de 30 Normandes sur une SAU de 65 ha, majoritairement en herbe.
Il achète de la paille, craignant une pénurie à la récolte
Christian Suteau achète tous les ans environ 50 t de paille à un voisin pour compléter la production de son exploitation. Cette…
Au cours de la journée, les six conférences techniques ont rassemblé du public. L'événement a accueilli 1300 visiteurs sur le site de Thorigné-d'Anjou.
1 300 visiteurs à Thorigné d'Anjou
La ferme expérimentale de Thorigné d'Anjou a accueilli 1 300 visiteurs jeudi 16 mai pour une restitution de ses travaux de…
Élections européennes : ne nous laissons pas tenter par l'abstention

A un mois du vote prévu le 9 juin, que dire aux citoyens, et aux agriculteurs en particulier, qui sont…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 176€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois