Aller au contenu principal

Décoration
La Légion d’honneur à une femme d’engagement : Christiane Lambert

Michel Barnier a souligné l’engagement de Christiane Lambert : « Le militantisme agricole, une passion chevillée au cœur et au corps ».
Michel Barnier a souligné l’engagement de Christiane Lambert : « Le militantisme agricole, une passion chevillée au cœur et au corps ».
© AA

« Agricultrice, femme d’engagement et de conviction, elle porte une vision moderne de l’agriculture ». En remettant, vendredi dernier à Angers, les insignes de Chevalier de la Légion d’honneur à Christiane Lambert, présidente de la FDSEA et vice- présidente de la FNSEA, le ministre de l’Agriculture, Michel Barnier a salué le parcours de cette « montagnarde de l’Anjou ». Originaire du Cantal, celle qui fut présidente nationale de Jeunes agriculteurs a toujours milité pour favoriser l’installation. Soucieuse d’ouvrir l’agriculture au grand public et de promouvoir la qualité du travail, elle a favorisé le développement de l'agriculture raisonnée avec l’appui du réseau Farre. Une orientation « représentative d’une nouvelle agriculture » selon le ministre et précurseur pour Christiane Lambert « de la certification Haute qualité environnementale ». Des combats parmi tant d’autres pour cette européenne convaincue. Dans son discours empreint d’émotion, Christiane Lambert a rappelé la richesse des productions du Maine-et-Loire. Un département « pionnier en développement durable » qui « témoigne de la réussite des politiques agricoles et régionales portées par l’Europe depuis sa création. 50 ans après le traité de Rome, l’agriculture est au cœur des préoccupations de la société. Soyons plus nombreux à dialoguer pour être mieux compris ». Rappelant que l’Anjou est également le premier département français employeur de main-d’œuvre saisonnière, Christiane Lambert a souligné l’importance de renforcer « l’attractivité des métiers de l’agriculture qui passe par la réussite économique d’une agriculture de production ancrée dans les territoires et partenaire des industries agro-alimentaires, coopératives ou privées ». Retraçant plus de vingt ans d’engagement, Christiane Lambert a rendu hommage au syndicalisme agricole et à ceux qui l’ont porté, évoquant ainsi l’héritage d’Eugène Forget, pionner du syndicalisme agricole, premier président de la FNSEA, originaire de Sœurdres. « Surmonter les difficultés grâce à la force du groupe, enraciner ses convictions dans l’action, vaincre ses peurs grâce à l’expérience des autres fait grandir et s’épanouir dans l’exercice de la responsabilité », a-t-elle souligné, incitant d’autres à attraper le virus de l’engagement.

N.H.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

"Nous Paysans", un documentaire qui fait du bien
Le 23 février à 21h05, France 2 a diffusé un documentaire dirigé par le réalisateur Fabien Beziat et la journaliste Agnès Poirier…
Aux petits soins des chevrettes et chevreaux
En pleine période de mises bas, le Gaec Hérissé ne chôme pas. Les éleveurs s’attèlent à soigner les chevrettes d’aujourd’hui qui…
L’expression du ras-le-bol
La FDSEA et les JA donnaient une conférence de presse mercredi au Louroux-Béconnais sur le thème des négociations commerciales,…
Les producteurs d'œufs mettent la pression
Environ 150 agriculteurs ont vidé le rayon oeufs d’un Auchan et ont distribué leurs propres oeufs aux clients pour dénoncer le…
Des animaux qui pâturent tout l’hiver
A la Ferme expérimentale bio de Thorigné-d’Anjou, une vingtaine d’animaux, bœufs en croissance et génisses pleines, sont à l’…
Litière : le Gaec des Futaies se la joue fine
Alternative à la paille broyée, la fine de bois est utilisée comme asséchant dans les logettes des vaches laitières bio du Gaec…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités