Aller au contenu principal

Travaux
La météo pertube ensilages et semis

Les ensilages d’herbe se terminent dans le département. D’une manière générale, ils auront été plus tardifs cette année, la végétation ayant pris deux semaines de retard en moyenne en raison du temps froid du mois d’avril. Les rendements sont intéressants, mais d’un point de vue qualitatif en revanche, « il faut s’attendre, dans de nombreux secteurs à des valeurs nutritives assez faibles », analyse Pierrick Kernen, de Bovicap conseils. La chaleur de début mai a fait avancer de façon très rapide les stades de la plante et certaines ont même pris l’eau. Des chantiers ont pris du retard du fait de la météo et des orages. Dans le sud, la Cuma de la Brosse à Somloire n’avait réalisé que 25 % de la surface en fin de semaine dernière. Du côté des Mauges, on a ensilé aussi plus tardivement. Il semblerait que de plus en plus d’agriculteurs optent pour l’enrubannage. « On observe cette évolution depuis deux ans », a remarqué Jean-Luc Dupé, responsable FDSEA. Les premiers foins ont été pressés le lundi de la Pentecôte. Au nord, dans le Segréen, des chantiers sont encore en cours. « Je suis en train d’ensiler, expliquait mardi Christophe Beautrais, secrétaire de région FDSEA et éleveur à Bourg-d’Iré. L’herbe est bien sèche à présent, mais elle est épiée, à un stade avancé et donc moins bonne en valeur nutritive ». Les conditions climatiques pertubent aussi les semis de printemps. Face à ces inquiétudes, la FDSEA a consulté son réseau cantonal. Plus des deux tiers des cantons ont fait remonter l’état des prévisions de semis réalisés au 31 mai. Certaines zones, comme celles des Pont de Cé-Thouarcé-Vihiers, ou encore de Champtoceaux-Montrevault-St-Florent-le-Vieil-Lion d’Angers ont été très affectées par les dernières pluies orageuses. Le déroulement classique des semis est compliqué à organiser, car les sols sont encore humides. Et certains semis, détruits par les précipitations, vont devoir être également renouvelés.

S.H. et H.D.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
Pour sa première visite, Christelle Morançais choisit l’agriculture
Christelle Morançais et toute son équipe se sont rendus mardi 11 mai dans une ferme en démarche “Bas carbone”.
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités