Aller au contenu principal

Soirée débat
La nécessité d’une agriculture compétitive et nourricière

Sylvie Brunel, économiste et géographe, a fait une intervention appréciée lors de la soirée débat organisée par la FDSEA, jeudi 9 septembre, au Campus de Pouillé

« La crise sanitaire a mis à mal notre réseau syndical », introduit Frédéric Robert, secrétaire général de la FDSEA lors de la soirée débat organisée par le syndicat. Mais elle a aussi eu le mérite de remettre au centre du jeu les agriculteurs. « Pendant cette période, Sylvie Brunel était invitée sur de nombreux plateaux télé pour rappeler le rôle fondamental des agriculteurs. » En effet, l’économiste a toujours été une fervente défenseuse du monde agricole. Quand près d’un milliard de personnes souffrent encore de la faim, l’auteure martèle à son public la nécessité d’une agriculture compétitive et nourricière. Un message positif qui a été apprécié par les 200 participants de la soirée. « Grâce au pacte relevé par les agriculteurs, nous sommes une des plus grandes puissances agricoles », a rappelé Sylvie Brunel. Force est de constater que « les urbains, eux, font parfois preuve d’amnésie et d’ingratitude. Ils ont oublié la peur de manquer. »
Pour répondre aux attentes sociétales, la géographe admet le besoin d’une montée en gamme d’un certain nombre de produits agricoles, d’un développement de la bio, de la vente directe, « mais cela reste des marchés de niche à l’échelle mondiale. Pour certains consommateurs, le critère du prix reste déterminant. » Elle s’est montrée aussi prudente sur l’accroissement de l’agriculture biologique. « En bio, on produit moins et les produits sont plus chers. Est-ce la meilleure solution quand on sait que la demande mondiale augmente ? »

L’importance de protéger les cultures
Face aux polémiques sur l’utilisation de produits phytosanitaires, Sylvie Brunel a souligné « la nécessité absolue de protéger les cultures. Sans la protection des cultures, plus de la moitié de la production mondiale serait perdue. » Surtout que la pression parasitaire, elle, « s’accroît avec la mondialisation, le changement climatique. Pourtant, il va falloir continuer à nourrir le monde. Il faut arrêter de regarder les agriculteurs comme s’ils utilisaient les mêmes produits que dans les années 50. C’est fini ça ! Pourquoi les agriculteurs n’ont pas le droit d’utiliser des produits considérés comme stratégiques quand ils sont utilisés pour la santé humaine ? » Elle craint même un risque de désagricultarisation face à l’extension des zones interdites et des zones protégées

Disneylandiser la ferme
Face aux attaques incessantes contre le monde agricole, l’économiste conseille à l’assemblée de « prendre les devants. Ne pas attendre qu’on vous tape dessus. Vous devez être les ambassadeurs de votre cause. » La conférencière va même plus loin : « vous devez “disneylandiser” votre ferme. Ouvrir votre ferme en parler pour la rendre plus attractive. »
Selo n elle, l’agriculture a toutes les solutions du développement durable. « Nous devons tous ensemble se battre pour ne pas désagriculturaliser la France et remettre l’agriculture au cœur du débat national et européen en 2022. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Le prix des terres et prés agricoles
Tour d’horizon de l’évolution des prix des terres agricoles pour chaque département de la région Pays de la Loire.
Le robot danois qui sème et désherbe tout seul
Le robot Farmdroid, homologué pour travailler en autonomie sur la parcelle, sème et bine. Une alternative à l’usage de produits…
Le Préfet met la pression sur le sanglier
 Le Préfet a réuni le 27 septembre les représentants agricoles et des chasseurs pour faire le point sur le dossier dégâts de…
« Des conditions idéales pour semer »
Avec la météo favorable, les semis de blé ont démarré depuis la semaine dernière dans le Maine-et-Loire. Reportage au Gaec…
Donner des clés pour s’installer
160 élèves de formation agricole ont arpenté le forum à l'installation, jeudi 14 octobre, au Gaec des Mardreaux au Fief-Sauvin.
Un troupeau plus adapté à la demande
 L’assemblée générale du syndicat limousin 49 s’est tenue à Vezins, mardi 28 septembre. L’occasion de visiter l’EARL Blaiteau.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités