Aller au contenu principal

Sacs de blé
La préservation du foncier agricole : un enjeu déterminant pour l’avenir de l’agriculture

Action historique du syndicat agricole Jeunes Agriculteurs de Maine-et-Loire, vendredi 1er juillet, partenaires et élus locaux étaient réunis autour de la parcelle de blé de la récolte 2022, pour l’opération "Sacs de blé".

Sur la zone d’activité de Chemillé-en-Anjou, zone des 3 routes, c’est environ 1 hectare de blé que les JA de Chemillé ont semé en octobre dernier. Mise à disposition par la commune de Chemillé-en-Anjou, le choix de cette parcelle, au milieu des entreprises qui sont déjà implantées dans cette zone n’est pas anodin, l’enjeu de l’opération Sac de blé est de sensibiliser sur la nécessaire préservation du foncier agricole, l’accès à la terre reste souvent la première difficulté à laquelle se confronte un candidat à l’installation.
Sur la communauté de communes des Mauges en 2010, la surface agricole utile (SAU) totale était de de 103 663 ha, dix ans plus tard en 2020 elle est désormais de 102 814 ha soit 849 ha de perdus, ce qui représente 12 exploitations de taille moyenne en moins sur le territoire des Mauges (taille moyenne d’une exploitation des Mauges en 2020 : 67 ha).
Matthias Ménard, responsable de l’opération pour les JA de Maine-et-Loire a rappelé les enjeux de la préservation du foncier agricole : « l’artificialisation des sols, c’est l’équivalent d’un département de perdu tous les 14 ans, ce qui implique moins de captation de carbone dans les sols possible, moins de terre investie par un jeune installé et donc moins de dynamisme local. »
Hervé Martin, maire de la commune de Chemillé-en-Anjou, s’est exprimé : 
« c’est important de partager l’espace avec une priorité au monde agricole ». Le travail des JA pour sensibiliser à la préservation du foncier contre l’urbanisation porte ses fruits, les échanges entre élus et agriculteurs permettent de défendre collectivement des projets importants pour le développement économique des collectivités, sans nuire à l’activité agricole.

Démarche solidaire
Au-delà de la préservation du foncier, cette opération s’inscrit également dans une démarche solidaire.
Les fruits de la récolte 2022 seront entièrement reversés à deux associations : Saint Gabriel Solidarité qui œuvre pour la mise en place de projets éducatifs dans des pays en voie de développement, et l’Afdi, qui favorise l’échange professionnel et le partage de savoir-faire avec des agriculteurs du continent africain.
Les JA ont profité de cette rencontre pour associer Solaal Pays de la Loire à cet échange, l’association créée en 2013 a pour but de faciliter les dons agricoles (invendus, calibrage...) en passant directement par la plateforme de Solaal pour réorienter ces produits vers l’aide alimentaire. 
Les initiatives solidaires du monde agricole ne manquent pas !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Chantiers précoces, faibles rendements
Alors qu’août n’était même pas commencé, les ensileuses sont entrées en action en Maine-et-Loire. Comme à Saint-Macaire en Mauges…
Ensilage : l’extrême inverse de 2021
Alors que les premiers ensilages démarrent en cette fin de semaine, point d’étape et conseils avec Julien Gaultier, responsable…
Des bocaux Made in mauges
A La Jumellière, cela fait bientôt 40 ans que la conserverie artisanale la Maison Beduneau propose des plats traditionnels dans…
« Le prix du lait français dévisse par rapport à nos voisins européens »
Interview de Ghislain de Viron, 1er vice-président de la Fédération nationale des producteurs de lait.
Des mesures pour la protection contre les incendies dans les bois et forêts
Dans un communiqué du 2 août, la Préfecture de Maine-et-Loire indique que « suite à la parution des nouveaux indices qui…
La situation des nappes et rivières du département reste critique
En l’absence de pluies significatives, l’état des nappes et des rivières est sous haute surveillance.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 157€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois