Aller au contenu principal

OPA
La Quantinière, centre névralgique de l’élevage départemental

Avec sa nouvelle salle de réunion commune à tous les organismes, le pôle élevage de Trélazé se renforce.

Jean-François Cesbron, président 
de la Chambre d’agriculture, a salué l’effort de mutualisation des moyens entrepris 
par tous les partenaires de l’élevage.
Jean-François Cesbron, président
de la Chambre d’agriculture, a salué l’effort de mutualisation des moyens entrepris
par tous les partenaires de l’élevage.
© AA

La nouvelle salle de réunion et de restauration des organismes d’élevage a été inaugurée, jeudi dernier, sur le site de la Quantinière à Trélazé. Un ensemble de 216 m2, comprenant une salle de préparation pour les traiteurs et une grande salle centrale de 120 m2, modulable en deux ou trois espaces plus petits, où l’on pourra organiser plusieurs réunions simultanément. La nouvelle construction est commune aux différents organismes d’élevage installés sur le site, et qui emploient près de 90 personnes. Un site tertiaire Génoé, Bovicap conseils, le GDS (Groupement départemental sanitaire), l’EDE (Établissement départemental de l’élevage) et l’Arsoe. Cette réorganisation, rappelons-le, fait suite à la décision de la ville de Trélazé de développer un important projet d’urbanisme, sur 70 hectares, à proximité de la Quantinière, qui voit sa surface totale réduite de 12 à 8 hectares. Une partie du site, dont la taurellerie, va être expropriée pour laisser la place à des lotissements. Il n’y aura donc bientôt plus d’animaux à la Quantinière, les taureaux devant être transférés à Blain en Loire-Atlantique, où se trouve le siège de Génoé.

Une page se tourne pour la Quantinière
Acheté par la Cadéia il y a 60 ans, le site devient exclusivement tertiaire. Il se positionne comme « un lieu de rassemblement des éleveurs, propice à la réflexion et au travail pour l’intérêt des éleveurs du Maine-et-Loire », a souligné Jean-Robert Gachet, président de Génoé et de la SCI La Quantinière, entité juridique créée pour gérer la salle. « Ce lieu de rassemblement, d’échange et de réflexion de toutes les familles d’élevage, beaucoup de départements nous l’envient », a souligné pour sa part Pascal Gallard, président du Comité départemental de l’élevage. De nombreux sujets y seront débattus, comme la sélection génomique, qui s’annonce comme une révolution dans le monde de la génétique.

S.H.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Agriculteurs et citoyens s'approprient l’énergie de leur territoire
Zoom sur les projets citoyens éoliens en Maine-et-Loire. Comment les citoyens font-ils pour faire aboutir leur projet ?
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités