Aller au contenu principal

OPA
La Quantinière, centre névralgique de l’élevage départemental

Avec sa nouvelle salle de réunion commune à tous les organismes, le pôle élevage de Trélazé se renforce.

Jean-François Cesbron, président 
de la Chambre d’agriculture, a salué l’effort de mutualisation des moyens entrepris 
par tous les partenaires de l’élevage.
Jean-François Cesbron, président
de la Chambre d’agriculture, a salué l’effort de mutualisation des moyens entrepris
par tous les partenaires de l’élevage.
© AA

La nouvelle salle de réunion et de restauration des organismes d’élevage a été inaugurée, jeudi dernier, sur le site de la Quantinière à Trélazé. Un ensemble de 216 m2, comprenant une salle de préparation pour les traiteurs et une grande salle centrale de 120 m2, modulable en deux ou trois espaces plus petits, où l’on pourra organiser plusieurs réunions simultanément. La nouvelle construction est commune aux différents organismes d’élevage installés sur le site, et qui emploient près de 90 personnes. Un site tertiaire Génoé, Bovicap conseils, le GDS (Groupement départemental sanitaire), l’EDE (Établissement départemental de l’élevage) et l’Arsoe. Cette réorganisation, rappelons-le, fait suite à la décision de la ville de Trélazé de développer un important projet d’urbanisme, sur 70 hectares, à proximité de la Quantinière, qui voit sa surface totale réduite de 12 à 8 hectares. Une partie du site, dont la taurellerie, va être expropriée pour laisser la place à des lotissements. Il n’y aura donc bientôt plus d’animaux à la Quantinière, les taureaux devant être transférés à Blain en Loire-Atlantique, où se trouve le siège de Génoé.

Une page se tourne pour la Quantinière
Acheté par la Cadéia il y a 60 ans, le site devient exclusivement tertiaire. Il se positionne comme « un lieu de rassemblement des éleveurs, propice à la réflexion et au travail pour l’intérêt des éleveurs du Maine-et-Loire », a souligné Jean-Robert Gachet, président de Génoé et de la SCI La Quantinière, entité juridique créée pour gérer la salle. « Ce lieu de rassemblement, d’échange et de réflexion de toutes les familles d’élevage, beaucoup de départements nous l’envient », a souligné pour sa part Pascal Gallard, président du Comité départemental de l’élevage. De nombreux sujets y seront débattus, comme la sélection génomique, qui s’annonce comme une révolution dans le monde de la génétique.

S.H.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Aux petits soins des chevrettes et chevreaux
En pleine période de mises bas, le Gaec Hérissé ne chôme pas. Les éleveurs s’attèlent à soigner les chevrettes d’aujourd’hui qui…
"Nous Paysans", un documentaire qui fait du bien
Le 23 février à 21h05, France 2 a diffusé un documentaire dirigé par le réalisateur Fabien Beziat et la journaliste Agnès Poirier…
L’expression du ras-le-bol
La FDSEA et les JA donnaient une conférence de presse mercredi au Louroux-Béconnais sur le thème des négociations commerciales,…
Les producteurs d'œufs mettent la pression
Environ 150 agriculteurs ont vidé le rayon oeufs d’un Auchan et ont distribué leurs propres oeufs aux clients pour dénoncer le…
Des animaux qui pâturent tout l’hiver
A la Ferme expérimentale bio de Thorigné-d’Anjou, une vingtaine d’animaux, bœufs en croissance et génisses pleines, sont à l’…
Litière : le Gaec des Futaies se la joue fine
Alternative à la paille broyée, la fine de bois est utilisée comme asséchant dans les logettes des vaches laitières bio du Gaec…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités