Aller au contenu principal

Elevage allaitant
La rouge des prés en fête au Fief-Sauvin

Le syndicat Rouge des prés 49 organise une porte ouverte le samedi 28 mai au Gaec élevage Ménard au Fief-Sauvin (Montrevault-sur-èvre). Un événement à la fois professionnel et grand public.

Le syndicat départemental des éleveurs Rouge des Prés est mobilisé pour mettre en avant la race.
© AA

L’événement avait été prévu en 2020, dans la nouvelle stabulation de l’élevage d’Hervé Ménard et de son fils Antoine. Il a été repoussé pour les raisons que l’on sait. « Nous avions l’intention de faire la porte ouverte avant l’installation des cornadis et l’arrivée des animaux, explique Hervé Ménard. Deux ans après, c’est un peu plus compliqué, mais nous avons fait le vide, nettoyé le bâtiment et nous avons démonté les cornadis grâce à l’aide de plusieurs éleveurs ». La journée du 28 mai a un double objectif : elle s’adresse aussi bien aux professionnels qu’à un très large public, enfants compris. « Elle vise à mettre en valeur la race rouge des prés et mettre en avant tous les bienfaits de l’agriculture, activité souvent décriée », explique Mathieu Chauvé, président du syndicat Rouge des prés de Maine-et-Loire.  
Pour les pros, sera installé un  pôle dédié à la présentation des résultats techniques et à la génétique, avec des intervenants de Seenovia et de l’OS. Des concessionnaires agricoles seront également présents ainsi qu’une entreprise spécialisée dans le photovoltaïque.
Une mini-randonnée pédestre sera proposée dans la campagne alentour, avec à la fois des messages techniques et des explications plus “grand public” sur les atouts des prairies en matière de captation du carbone par exemple. « On y verra notamment une prairie naturelle, qui, de mémoire de mon grand-père, n’a jamais été resemée, explique Antoine Ménard. Ici, c’est la présence de l’élevage qui permet aux prairies de se maintenir. Sans vaches, cet espace ne serait plus le même ! ».
Un marché fermier sera installé sur place avec plusieurs producteurs locaux. Une mini-ferme prendra place dans l’ancienne étable, pour les enfants. Diverses animations comme une mise à poids seront aussi proposées. « Nous avons pu organiser cette journée grâce à l’entraide des éleveurs et à la mobilisation de nos sponsors, qui ont bien répondu », souligne Antoine Ménard.  
Bien entendu, la viande rouge des prés de l’élevage, qui pratique la vente directe toute l’année,  sera au menu. Le midi, des burgers-frites et le soir, un repas  suivi d’une soirée dansante. Au 13 mai, 300 réservations étaient déjà enregistrées pour la soirée*. Pour cette fête de la rouge des prés, des éleveurs de différents départements français et même des Pays-Bas sont attendus.  
S.H.
*Réservations obligatoires pour la soirée (25 euros) : tél : 06 12 55 59 78.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Défendre des ruralités vivantes
Les acteurs de la ruralité des Pays de la Loire ont présenté, mercredi 1er juin, leur manifeste pour des ruralités vivantes au…
Jeune installé et plein d’énergie
Thomas Grimault s’est installé le 1er février 2020 à Brion, au sein du Gaec Plein Air. L’agriculteur de 24 ans est lauréat du…
Malgré les crises, Terrena croit en l’avenir de la volaille

La grippe aviaire a bien sûr fait partie des sujets abordés lors de l’assemblée générale de Terrena, mardi 31 mai à Angers. La…

Maïs semences : des surfaces quasi à l’identique
En Anjou, les multiplicateurs de semences de maïs ont implanté 6 150 ha ce printemps : 3 150 avec Cerience (filiale semences de…
L’orge détériorée par la sécheresse
Début des moissons dans le Maine-et-Loire. Reportage à l'EARL la Grande Touche à St Florent le Vieil. Nicolas Cadiou a battu son…
Attirer les oiseaux ailleurs pour limiter les dégâts
Depuis 3 ans, Limagrain Europe teste une nouvelle solution pour lutter contre les dégâts de corbeaux et de pigeons sur les semis…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 157€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois