Aller au contenu principal

La tuberculose bovine n’a pas changé depuis les années 80 (Anses)

La tuberculose bovine liée à une bactérie « n’a pas changé de visage épidémiologique » depuis les années 80, selon une étude publiée dans le bulletin épidémiologique du 23 décembre de l’agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses).

La tuberculose bovine est une maladie à déclaration obligatoire, avec abattage total du cheptel.
La tuberculose bovine est une maladie à déclaration obligatoire, avec abattage total du cheptel.
© AA

Cette étude fait suite à une perception des vétérinaires praticiens comme quoi « la tuberculose bovine sévissant aujourd’hui est bien différente de celle qui sévissait il y a plus de vingt ans : le nombre d’animaux atteints par élevage serait beaucoup plus faible et la taille des réactions aux intradermo-tuberculination moins importante ». Marianne Bernard et Jean-Jacques Bénet, chercheur à l’école vétérinaire de Maison Alfort, à l’origine de l’étude constatent cependant que si le nombre de bovins atteints par élevage reste toujours aussi faible que dans les années 80, « la taille des réactions [tuberculinique des animaux infectés, NDLR] semble avoir fortement diminué ».


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Aux petits soins des chevrettes et chevreaux
En pleine période de mises bas, le Gaec Hérissé ne chôme pas. Les éleveurs s’attèlent à soigner les chevrettes d’aujourd’hui qui…
"Nous Paysans", un documentaire qui fait du bien
Le 23 février à 21h05, France 2 a diffusé un documentaire dirigé par le réalisateur Fabien Beziat et la journaliste Agnès Poirier…
L’expression du ras-le-bol
La FDSEA et les JA donnaient une conférence de presse mercredi au Louroux-Béconnais sur le thème des négociations commerciales,…
Les producteurs d'œufs mettent la pression
Environ 150 agriculteurs ont vidé le rayon oeufs d’un Auchan et ont distribué leurs propres oeufs aux clients pour dénoncer le…
Des animaux qui pâturent tout l’hiver
A la Ferme expérimentale bio de Thorigné-d’Anjou, une vingtaine d’animaux, bœufs en croissance et génisses pleines, sont à l’…
Litière : le Gaec des Futaies se la joue fine
Alternative à la paille broyée, la fine de bois est utilisée comme asséchant dans les logettes des vaches laitières bio du Gaec…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités