Aller au contenu principal

FCO
La vaccination se poursuit en Maine-et-Loire

Les doses de vaccin FCO Intervet nécessaires pour la deuxième injection des bovins sont arrivées dans les cabinets vétérinaires. 316 0000 bovins sont concernés par la vaccination.

Les doses de vaccin FCO nécessaires pour les rappels des 90 000 bovins environ qui ont reçu leur première injection, sont arrivées dans les cabinets vétérinaires. Un complément pour 30 000 bovins est en cours de livraison par ailleurs, ce qui ne couvre pas complètement les 150 000 demandes faites à ce jour par les éleveurs bovins. 316 000 bovins devraient être vaccinés au total, même si les vaccins arriveront au fur et à mesure de la libération des lots. Les éleveurs retardataires peuvent faire leur demande de vaccin aux vétérinaires. Ils seront  servis après les éleveurs déjà inscrits. Pour les ovins, 30 000 doses (une seule injection suffit) sont arrivées, il y a eu un retard d’une quinzaine de jours environ sur le planning prévu. Ces 30 000 doses correspondent aux demandes actuellement recensées en ovins, mais vont certainement évoluer.
En effet, treize résultats PCR positifs ont été trouvés (au labo de l’Afssa) en France, dont trois concernent le département de la Sarthe. Cela signifie que la maladie recircule, à bas bruit pour l’instant, mais de façon  plus précoce que l’an dernier. Les cas sarthois préfigurent certainement l’arrivée de nouveaux en Maine-et-Loire. La protection vaccinale est encore bien partielle, voire nulle pour les ovins à ce jour, la situation devient préoccupante.
Le conseil est de continuer àdésinsectiser les animaux à cette période où l’on arrive au pic de présence d’insectes. La meilleure protection reste la vaccination sachant que son immunité n’est complète que 21 jours après la dernière injection.
Ph. Blanquefort, GDS

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Pour sa première visite, Christelle Morançais choisit l’agriculture
Christelle Morançais et toute son équipe se sont rendus mardi 11 mai dans une ferme en démarche “Bas carbone”.
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
Les mesures qui impactent l'agriculture
Issue des propositions de la convention citoyenne, la loi Climat a été adoptée par une large majorité en 1ère lecture à l’…
Agriculteurs et citoyens s'approprient l’énergie de leur territoire
Zoom sur les projets citoyens éoliens en Maine-et-Loire. Comment les citoyens font-ils pour faire aboutir leur projet ?
Régis Baudouin
Face à l’ampleur des dégâts, il veut protéger tout son verger contre le gel
A Villebernier, l'arboriculteur Régis Baudouin estime avoir perdu plus de la moitié de sa production de fruits à cause des gelées…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités