Aller au contenu principal

Interview
L’Afga devient l’AS 49

Jean-Paul Piet, président de Accompagnement stratégie 49, la nouvelle appellation de l’Afga.

Jean-Paul Piet, président de  Accompagnement stratégie 49.
Jean-Paul Piet, président de Accompagnement stratégie 49.
© AA

Il faudra dire désormais AS49 et non plus Afga ?
Jean-Paul Piet : En effet, lors de sa dernière assemblée générale, le 10 décembre à Angers, l’Afga a voté, à l’unanimité, son changement de statut lié à la réforme des professions comptables. L’Afga est désormais une AGC, association de gestion et de comptabilité, sous la dépendance de l’ordre des experts-comptables et non plus sous la houlette de l’administration fiscale, comme c’était le cas jusqu’ici. L’Afga change de nom puisqu’elle devient AS49 (Accompagnement stratégie). À noter que nous faisions déjà partie du réseau régional et national AS.

Qu’est-ce cela change pour les adhérents ?
Absolument rien pour les agriculteurs qui adhèrent à l’Afga. Pour la structure, la réforme des professions comptables, qui entre en vigueur au 1er janvier 2010, va nous obliger, à terme, à recruter un expert-comptable. Autre élément nouveau, elle va nous permettre de traiter les BIC, Bénéfices industriels et commerciaux. Le nombre d’exploitants agricoles diminuant, nous souhaitons élargir nos services aux artisans, commerçants et petites entreprises du monde rural. Nous tablons sur 150 à 200 dossiers dans ces nouveaux domaines.

L’activité de l’Afga a-t-elle été impactée par la crise qui touche de nombreuses productions ?
Nous ressentons les effets de la crise en ce moment-même.
Certaines créances importantes nous inquiètent. Le résultat clos au 30 juin dernier s’élève à 50 000 euros, ce qui représente moins de 2 % du chiffre d’affaires. Ce résultat est resté stable depuis trois à quatre ans. Nous avons actuellement 1 550 dossiers en cours. Nous observons une petite baisse du nombre d’exploitations qui va de pair avec une augmentation du nombre des exploitants, traduisant l’évolution générale de l’agriculture.

Comment évolue votre offre de services ?
La base de l’activité reste la comptabilité, mais nous recevons de plus en plus de demandes pour la gestion des exploitations, pour des conseils sur des investissements en photovoltaïque, en très fort développement. Des adhérents nous sollicitent aussi pour faire le point sur leur retraite, la gestion de leur patrimoine… Nos comptables se sont spécialisés dans l’un ou l’autre de ces domaines. Nous avons toujours des liens forts avec la FDSEA, sur les aspects juridiques et sociaux, et avec la Chambre d’agriculture.

Recueilli par S.H.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

L’impact des champs électromagnétiques sur les animaux d’élevage
Le député Modem du Maine-et-Loire, Philippe Bolo, vient de produire un rapport parlementaire sur l’impact, encore mal connu, des…
Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités