Aller au contenu principal

Candé
L’agriculture, première entreprise du canton de Candé

Les maires étaient invités à une AG cantonale pour débattre sur l’agriculture.

Lors de l’assemblée générale cantonale de la FDSEA du canton de Candé, les élus ont montré leur attachement à la question agricole.
Lors de l’assemblée générale cantonale de la FDSEA du canton de Candé, les élus ont montré leur attachement à la question agricole.
© AA

600 emplois liés à l’agriculture à Candé font de ce métier la première entreprise du canton », soulignait Frédéric Robert, président cantonal qui avait pris l’initiative d’inviter les maires à son assemblée générale. Ainsi, ces derniers ont pu apprendre que les 335 chefs d’exploitation qui exploitent les 17 000 hectares du canton emploient également 150 ouvriers à temps plein et 107 saisonniers (ETP*) à temps partiel.
Les questions environnementales ont alimenté les débats avec la présentation du futur programme directive nitrates. « La profession souhaite des règles lisibles. Aujourd’hui, aucun élevage n’échappe à un cadre règlementaire », précisait Joël Pasquier, co-président de la commission environnement de la FDSEA. C’est sur la question des installations classées et des enquêtes publiques que les échanges ont été les plus longs. « La notion de seuil est impor-tante », soulignait Laurent Lelore, président du Cratéas. « Pour un élevage bovin lait, la limite d’autorisation se situe à 100 vaches laitières, ce qui correspond appro-ximativement à la vie de trois associés. Pour un élevage porcin, la limite est de 450 équivalents porcs, ce qui correspond au revenu d’un seul chef d’exploitation. Ainsi, les élevages porcins sont très rapidement soumis à autorisation ». Les agriculteurs présents ont pu témoigner des contraintes de leurs productions. Les regroupements deviennent alors indispensables pour mieux s’organiser et gagner en confort : « Le regroupement est la seule solution pour pouvoir partir en week- end, soulignait Frédéric Robert. Nous souhaitons que les élus comprennent cela lorsqu’ils étudieront les futurs projets ». Les élus ont montré leur attachement à la question agricole et leur volonté de communiquer plus en amont avec la profession pour comprendre et se parler sur les dossiers. « Les agriculteurs et les élus devraient avoir des liens plus serrés », souhaitait Gérard Delaunay, maire de Candé et vice-président du Conseil général.
Le maire de Freigné a souligné les engagements des agriculteurs pour la protection du captage de la commune qui a été identifié comme prioritaire pour la protection ds pollutions diffuses.

S.P.

*ETP = Équivalent temps plein.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

"Nous Paysans", un documentaire qui fait du bien
Le 23 février à 21h05, France 2 a diffusé un documentaire dirigé par le réalisateur Fabien Beziat et la journaliste Agnès Poirier…
L’expression du ras-le-bol
La FDSEA et les JA donnaient une conférence de presse mercredi au Louroux-Béconnais sur le thème des négociations commerciales,…
Aux petits soins des chevrettes et chevreaux
En pleine période de mises bas, le Gaec Hérissé ne chôme pas. Les éleveurs s’attèlent à soigner les chevrettes d’aujourd’hui qui…
" Traquer les prix hors la loi "
Interview de Frédéric Vincent, responsable du dossier lait à la FDSEA.
Les producteurs d'œufs mettent la pression
Environ 150 agriculteurs ont vidé le rayon oeufs d’un Auchan et ont distribué leurs propres oeufs aux clients pour dénoncer le…
Des animaux qui pâturent tout l’hiver
A la Ferme expérimentale bio de Thorigné-d’Anjou, une vingtaine d’animaux, bœufs en croissance et génisses pleines, sont à l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités