Aller au contenu principal

Laïta se retire du projet de mozarelle à Herbignac

Suite au départ de Célia, un nouveau tour de table a été organisé. Le projet se poursuivra sans Laïta.

Le projet de fromagerie de mozarelle, à Herbignac, va se poursuivre avec de nouveaux partenaires. Un communiqué d’Eurial Poitouraine fait en effet part du retrait de Laïta de ce projet dont le démarrage des travaux est prévu au début de l’année 2007. Bref rappel des faits : initialement, le projet Herbignac rassemblait trois partenaires : Eurial, Célia – qui avait renoncé à son projet d’abandon du litrage sur Montfaucon-sur-Moine – et Laïta. Ce partenariat avait été construit afin de disposer de volumes de lait suffisant (300 millions de litres de lait). Suite au retrait de Célia, racheté par Lactalis, un nouveau tour de table a été nécessaire. « De nouveaux partenaires ont rejoint le projet, les groupes coopératifs Sodiaal, Ingrédia et Bonilait/3A », poursuit Eurial Poitouraine qui indique que « pour éviter l’abandon du projet, Eurial a décidé de se substituer à Laïta en augmentation sa participation financière et le litrage correspondant » . L’apport de Laïta dans le projet Herbignac était prévu à hauteur de 50 millions de litres de lait.

De son côté, Laïta indique qu’après le retrait de Célia, qui a perturbé les conditions de mise en oeuvre du projet, « elle a souhaité continuer la discussion et participer à la rédaction d’un protocole entre les différents actionnaires », mais que « malgré les efforts de part et d’autre, il n’a pas été possible de trouver un consensus sur la modalités de gestion en cohérence avec les projets initiaux ».
Le projet Herbignac a reçu le soutien de l’Europe, de l’Etat et des collectivités territoriales, ne semble donc pas, à ce stade compromis. C’est là le souhait de la FDSEA, qui a suivi de très près ce projet qui « regrette que Laïta, principal outil coopératif des pays de la Loire, ne soit plus associé au projet. Nous espérons que les responsables ont bien mesuré la portée de leur décision, indique Christiane Lambert, présidente de la FDSEA, et, qu’in fine, les préoccupations des productions seront préservées, à savoir la pérennisation des débouchés et le maintien d’un niveau de prix fidèle aux engagements interprofessionnels. »

Parallèlement au projet Herbignac qui porte sur la transformation de produits industriels, le projet d’unité de transformation de pâte molle de la laiterie du Val d’Ancenis se poursuit. Dans l’Anjou agricole du 12 octobre dernier, Dominique Chargé, responsable de la filière lait à Terrena, soulignait la complémentarité des deux projets. De leur côté, Ingrédia et Eurial Poitouraine annoncent la création d’une société commune « International diary ingredients (IDI) pour la commercialisation des produits secs des deux entreprises.
mlr


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Aux petits soins des chevrettes et chevreaux
En pleine période de mises bas, le Gaec Hérissé ne chôme pas. Les éleveurs s’attèlent à soigner les chevrettes d’aujourd’hui qui…
Les producteurs d'œufs mettent la pression
Environ 150 agriculteurs ont vidé le rayon oeufs d’un Auchan et ont distribué leurs propres oeufs aux clients pour dénoncer le…
Des animaux qui pâturent tout l’hiver
A la Ferme expérimentale bio de Thorigné-d’Anjou, une vingtaine d’animaux, bœufs en croissance et génisses pleines, sont à l’…
Litière : le Gaec des Futaies se la joue fine
Alternative à la paille broyée, la fine de bois est utilisée comme asséchant dans les logettes des vaches laitières bio du Gaec…
Dans un contexte de crise sanitaire, les Caves de la Loire tirent leur épin
La veille de leur assemblée générale, jeudi 18 février, les Caves de la Loire ont tenu une conférence de presse. L’occasion de…
L’expression du ras-le-bol
La FDSEA et les JA donnaient une conférence de presse mercredi au Louroux-Béconnais sur le thème des négociations commerciales,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités