Aller au contenu principal

Météo
L'année 2021 dans le rétroviseur

Retour sur les faits marquants de l'année météorologique 2021 avec Laurent Belsoeur, météorologue conseil à Météo-France.

Les gelées tardives d'avril, survenant après un début d'année très doux, ont fortement marqué l'année 2021
© AA

Fraîche, globalement peu humide et bien ensoleillée. C'est ainsi que l'on peut résumer l'année météorologique en 2021 en Maine-et-Loire. à Angers (station de Beaucouzé), 598 mm  de pluie ont été relevés, pour une normale de 693,3 mm. Il est à noter que sur 12 mois, 7 ont été déficitaires en eau (de janvier à avril, et juillet, août, septembre). En revanche, les mois de mai et juin ont été arrosés, et octobre et décembre l'ont été abondamment. « Début octobre, il y avait de quoi s'inquiéter, nous n'étions même pas à un cumul de 500 mm !, explique Laurent Belsoeur. Les précipitations de fin d'année ont permis de rattraper un peu ce déficit ».


Le 2 octobre, jour le plus arrosé
Le jour le plus arrosé ? Le 2 octobre, où il a plus sans discontinuer pendant plus de 24 heures. On a alors relevé 56 mm à Beaucouzé, 88 mm à Angrie,  « c'est-à-dire plus d'un mois de pluie en 24 heures ».
Le département n'a pas été arrosé uniformément. La zone la plus sèche ? Martigné-Briand, avec seulement 562 mm au total. Celle la plus arrosée ? Vernantes, avec 790 mm.
Les épisodes orageux n'ont pas été nombreux mais ont occasionné des dégâts (on a relevé 80 mm le 20 juin à Champigné en une ou deux heures, et plus de 50 mm d'orage de grêle dans le secteur de Montreuil-Bellay, le 21 juin, causant des dommages aux cultures).


Pas de record de chaleur
En termes de températures, cette année ne sera pas celle des records. Les minimales ont été conformes à la normale, soit 7,9°C en moyenne sur l'année. « Nous n'avions pas connu de minimales aussi basses depuis 2013 », note le prévisionniste. Quant aux maximales, elles se rapprochent aussi de la normale : 17 °C, pour une normale de 16,6 °C. Les années précédentes, on avait été habitué à des maximales atteignant ou dépassant plutôt les 18 °C. Avril a connu des températures inférieures de 2 degrés par rapport à la normale.
à l'inverse, les mois de février et septembre ont été exceptionnellement doux ! Il a fait 19,1 °C le 20 février. Le mois de septembre s'est hissé au 6ème rang des septembres les plus doux depuis 1946.


Le 7 septembre, jour le plus chaud
Fait notable, le jour le chaud de l'année n'a pas été enregistré en juillet-août, mais le 7 septembre,  avec une valeur maximale de 33,6 °C relevée à Saumur. Ce qui est très faible comparé aux valeurs maximales des années précédentes dans le département. Elles dépassaient allègrement les 40 °C. Sans surprise, les températures maximales ont été en dessous des normales en juillet et août.
Pas de grosses chaleurs donc, mais un ensoleillement qualifié d'« excellent » par Laurent Belsoeur : « Cela fait trois ans que l'on atteint quasiment des records d'ensoleillement ». La durée d'ensoleillement a été de
2 064 heures en 2021, pour une moyenne de 1  799 heures, calculée depuis l'année de référence 1991. 2021 est une des 4 années les plus ensoleillées depuis 1991, avec 2003, 2019 et 2020. Le mois d'octobre 2021 bat le record du mois d'octobre le plus ensoleillé depuis 1991. Mars a été également exceptionnellement ensoleillé.
Quant aux gelées, il a été relevé, en 2021, 36 jours de gel sous abri (pour une normale de 35 jours). Les gelées d'avril, qui ont entraîné de gros dégâts dans les cultures, notamment vigne et fruits, ont été persistantes et tardives. On relevait encore - 0,1°C sous abri à Beaulieu-sur-Layon le 18 avril. « Avril 2021 se place au 4ème rang des mois d'avril les plus froids depuis la guerre », ajoute Laurent Belsoeur.

S.H.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Protéger les tournesols des oiseaux
Le Gaec de la Coudre utilise depuis 3 ans un canon Tonnfort 5 sur ses parcelles de tournesols. Le but : lutter contre les…
Le chantier de l’unité Doué-Métha enfin sur les rails
Dix ans après le début du projet, le chantier de l’unité de méthanisation collective du Douessin a démarré à Concourson-sur-Layon…
Roulage avant semis de maïs dans la luzerne
A Pruillé (Longuenée-en-Anjou), Samuel Aubert cherche à concilier agriculture biologique avec agriculture de conservation des…
Une météo idéale pour les semis
Le Gaec du Thouet a commencé les semis de maïs depuis la semaine dernière. A Bouzillé, depuis 2 ans, l’exploitation en…
Cultures : la pluie se fait attendre...
Le déficit hydrique commence à inquiéter les agriculteurs du Maine-et-Loire.
Influenza : organiser le repeuplement
Le Cravi a tenu une réunion vendredi 6 mai à Angers en présence de la Draaf. Le début du repeuplement est programmé pour début…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 157€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois