Aller au contenu principal

élioreso/GE
L’apprentissage, une nouvelle formule pour découvrir le remplacement en agriculture

Chaque année et tout au long de celle-ci, le groupement d’employeurs « Elioreso GE » recrute des apprentis en Polyculture-Elevage au sein de son Service de Remplacement.

À la rentrée 2022, 3 apprentis ont intégré le SR 49. L’un d’eux, Théo Daudin, en apprentissage au SR 49 depuis juillet 2022, témoignait déjà dans l’Anjou Agricole du 
9 septembre dernier à l’occasion du concours national des agents de remplacement sur cet apprentissage innovant : 
« Je vais passer 20 semaines sur la ferme de David Poupard et 10 sur d’autres fermes avec le Service de remplacement.Cela va me permettre de découvrir d’autres manières de travailler, des productions différentes. »

Une nouvelle façon de faire découvrir le Service de Remplacement
Dans les faits, l’apprenti signe son contrat d’apprentissage avec le groupement d’employeurs « Elioreso GE » et est ensuite mis à disposition sur une exploitation support qui devient son exploitation référente durant son contrat d’apprentissage. Puis, au fur et à mesure de son parcours, l’apprenti découvre de nouveaux systèmes par des missions de remplacement.
Après 3 ans d’expérimentation et une dizaine d’apprentis accueillis, le Service de Remplacement espère pouvoir doubler voire tripler son nombre d’apprentis dans les années à venir. Pour les exploitations qui ont déjà sauté le pas, le constat est clair, pouvoir transmettre son savoir-faire tout en faisant gagner de l’autonomie à leur apprenti via le remplacement en agriculture, c’est un pari réussi et une nouvelle façon de faire découvrir le Service de Remplacement.

Une volonté d’accompagner  les exploitations
Le truc en plus, c’est l’accompagnement en ressources humaines et le partage des coûts entre les différentes exploitations sur lesquelles l’apprenti intervient. Une façon de garantir à toutes les exploitations qui ont l’envie de transmettre, de pouvoir être accompagnées dans cette aventure humaine et professionnelle qu’est l’apprentissage en agriculture).
 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

« La décapitalisation du cheptel bovins allaitants est déjà là. Et la sécheresse ne va sûrement pas améliorer la situation. »
Interview de Pierre-Marie Caillaud, responsable viande bovine de la FDSEA 49  
L’actualité domine la session de la Chambre régionale d'agriculture
 L’actualité a dominé la session de la Chambre d’agriculture régionale du 28 novembre. Les élus ont adopté deux motions en lien…
Maintenir des rendements avec moins d’azote
Mardi 15 novembre, à Chavagnes, le service agronomie du CERFRANCE 49 a présenté un essai sur une fertilisation innovante en maïs.
Le sanglier, la bête noire des agriculteurs
  La session de la Chambre d'agriculture du Maine-et-Loire a abordé le sujet de la chasse lundi 21 novembre.
Un semoir de semis direct auto-construit pour implanter ses couverts
Dans le cadre d’un “Rallye des couverts” organisé par la Chambre d’agriculture mardi 8 novembre, l’agriculteur Christophe Raveau…
Consensus musclé pour une définition stricte de l’agrivoltaïsme
Un consensus ferme s’est dessiné pour une définition stricte de  l’agrivoltaïsme capable de prioriser la production alimentaire…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 157€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois