Aller au contenu principal

L’arrêté qualité de l’eau est signé

Un nouveau programme d’action pour la zone vulnérable aux nitrates et le département a été signé par le préfet, le 30 juin dernier. L’arrêté qualité de l’eau est signé

Le nouveau programme pour la reconquête de la qualité de l’eau s’applique sur tout le département pour les mesures liées aux bandes enherbées et au phosphore. 
Sur la zone vulnérable de nouvelles mesures apparaissent, certaines sont à mettre en œuvre dès l’automne (couverts hivernaux).
Le nouveau programme pour la reconquête de la qualité de l’eau s’applique sur tout le département pour les mesures liées aux bandes enherbées et au phosphore.
Sur la zone vulnérable de nouvelles mesures apparaissent, certaines sont à mettre en œuvre dès l’automne (couverts hivernaux).
© (sources: DDEA 49, IGNBDCARTHAGE 18/12/2008)

Après un an de discussions et de travail, avec une implication forte de la profession agricole, l’arrêté préfectoral pour la reconquête de la qualité des eaux  (Directive nitrates) a été signé par le préfet de Maine-et-Loire le 30 juin dernier. Soumis à avis du public et à évaluation environnementale, le projet d’arrêté avait reçu un avis favorable des instances consultées et en particulier à l’unanimité de la session Chambre d’agriculture. Les dernières demandes d’ajustement qui accompagnaient ces avis n’ont pas été retenues. À noter par exemple que la Chambre d’agriculture, comme la FDSEA, demandait des dérogations pour la mise en place de la couverture totale des sols des îles de Loire. Pour sa part, le Conseil général aurait souhaité une interdiction de la destruction chimique des couverts hivernaux qui deviennent obligatoires sur l’ensemble de la zone.  

Incidence positive

Selon l’évaluation environnementale du programme, les mesures auront « une incidence positive sur la teneur en nitrates des eaux superficielles et souterraines et des incidences globalement positives sur les autres composantes de l’environnement ». Ces effets attendus seront néanmoins fortement dépendants de la mobilisation de l’ensemble de la profession agricole : exploitants, prescripteurs et partenaires compris. Une communication concertée entre les différents acteurs a d’ores et déjà été programmée sous la houlette du groupe de travail entre les prescripteurs qu’anime la Chambre d’agriculture. Dès l’été il faut en effet prévoir dans les assolements, la mise en place des bandes enherbées sur tout le département et la couverture hivernale des sols en zone vulnérable. À en juger par le taux de retour de la première enquête déclarative, 75 %, les exploitants agricoles de la zone vulnérable sont en marche. 

Virginie Guichard CDA 49 et Sarah PÉtiard, FDSEA 49


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Pour sa première visite, Christelle Morançais choisit l’agriculture
Christelle Morançais et toute son équipe se sont rendus mardi 11 mai dans une ferme en démarche “Bas carbone”.
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
Les mesures qui impactent l'agriculture
Issue des propositions de la convention citoyenne, la loi Climat a été adoptée par une large majorité en 1ère lecture à l’…
Agriculteurs et citoyens s'approprient l’énergie de leur territoire
Zoom sur les projets citoyens éoliens en Maine-et-Loire. Comment les citoyens font-ils pour faire aboutir leur projet ?
Régis Baudouin
Face à l’ampleur des dégâts, il veut protéger tout son verger contre le gel
A Villebernier, l'arboriculteur Régis Baudouin estime avoir perdu plus de la moitié de sa production de fruits à cause des gelées…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités