Aller au contenu principal

Le blé français se heurte à une rude concurrence (FranceAgriMer)

De bonne qualité cette année, le blé français subit « une concurrence exacerbée » des autres origines, a souligné le 13 septembre FranceAgriMer.

En cause des inquiétudes de FranceAgriMer, des productions « records » en mer Noire, notamment en Russie.
En cause des inquiétudes de FranceAgriMer, des productions « records » en mer Noire, notamment en Russie.
© Actuagri

« La donne sur le marché mondial va rendre difficile la valorisation de la récolte » tricolore qui est « importante en volume et de bonne qualité », a estimé Olivia Le Lamer, adjointe au chef de l’unité grains et sucre de FranceAgriMer, disant « craindre une frustration sur les prix ».

 

FranceAgriMer table sur 10,2 Mt de blé tendre exporté vers les pays tiers. Un chiffre « sous réserve d’une amélioration de la compétitivité » française : ce n’est « pas très élevé au regard des disponibilités », mais « élevé par rapport à la compétitivité-prix actuelle de l’origine France », a considéré Olivia Le Lamer. Le marché mondial évolue sous pression de la récolte russe, évaluée par l’USDA le 12 septembre à un pic historique de 81 Mt de blé tendre. Entre 160 et 170 dollars/t Fob, le blé fourrager de la mer Noire se situe à un faible niveau de prix qui donne le tempo. Et la Russie dispose aussi d’une production de qualité, selon l’établissement national. Résultat, le marché s’appuie sur « une référence en protéines plus à 12,5 % qu’à 11,5 % », a indiqué Olivia Le Lamer.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Pour sa première visite, Christelle Morançais choisit l’agriculture
Christelle Morançais et toute son équipe se sont rendus mardi 11 mai dans une ferme en démarche “Bas carbone”.
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
Les mesures qui impactent l'agriculture
Issue des propositions de la convention citoyenne, la loi Climat a été adoptée par une large majorité en 1ère lecture à l’…
Souveraineté alimentaire : j’invite tous les agriculteurs à se connecter le 18 mai
En vue du colloque sur la souveraineté alimentaire qui aura lieu le 18 mai, en présence d'Emmanuel Macron et Julien Denormandie,…
Agriculteurs et citoyens s'approprient l’énergie de leur territoire
Zoom sur les projets citoyens éoliens en Maine-et-Loire. Comment les citoyens font-ils pour faire aboutir leur projet ?
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités