Aller au contenu principal

Le colza, on en fait quoi ?

La règlementation européenne se durcit. -75 % de biocarburants d’ici 2030. Réduction également de leur part dans les moteurs à partir de 2018. Des décisions qui ne sont pas sans conséquences.

Moisson du colza.
Moisson du colza.
© J.-C. Gutner

Que doivent faire les producteurs de colza du Maine-et-Loire, deuxième département producteur au sein des Pays-de-la-Loire ? Dans le contexte de la révision de la directive européenne sur les énergies renouvelables (RED-II), qui prévoit de diminuer la part des biocarburants issus de cultures alimentaires dans les moteurs de 8 à 3,8 %, l’avenir de la production de colza est en questionnement. L’adoption de cette nouvelle règlementation est prévue début 2018. Pour Jean-Michel Huet, qui a repris l’exploitation familiale depuis 2004, ces interrogations n’ont pas encore de réponse. (...)

Retrouvez l'intégralité de l'article, ainsi qu'un focus en chiffres sur le Maine-et-Loire et des réactions des professionnels de la filière, dans l'Anjou Agricole du 10 novembre 2017.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

L’automate simplifie l’alimentation des bovins et aussi des caprins
Lors d’un webinaire organisé par le Lely Center Cholet, le Gaec de la Lisière du bois a témoigné de son utilisation d’un robot…
Cibler les adventices pour utiliser moins de produits phyto
Mercredi 26 mai, à Saint-Macaire du Bois, les équipes Berthoud ont présenté leur nouvelle solution de pulvérisation ultra…
Valentin s'installe dans une ferme laitière en pleine mutation
 A 25 ans, Valentin Leclerc s’est installé au 1er janvier avec son père Emile, qui élève des normandes à Saint- Martin-du-Bois,…
Savoir faire preuve d’opportunisme pour sécuriser ses fourrages
Eleveur de vaches laitières en bio au Louroux-Béconnais, Fabien Leprêtre cultive depuis longtemps du méteil pour l’ensilage.…
Un, deux, trois... ou zéro fongicides ?
Mercredi 2 juin, la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire a organisé une visite d’un essai variétés blé tendre x fongicides…
Peu connue, la silphie s’avère intéressante pour la méthanisation
Pour alimenter son méthaniseur, le Gaec des Fritillaires a implanté, l’année dernière, 2 hectares de silphie. La première récolte…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités