Aller au contenu principal

Interview
Le congé paternité des exploitants agricoles évolue

David Poupard, président des Services de Remplacement des Pays de la Loire

Les agriculteurs vont pouvoir bénéficier du nouveau congé de paternité de 25 jours ?
Oui, à l’instar des salariés, le congé de paternité des agriculteurs, actuellement d’une durée de 11 jours, sera porté à 25 jours pour les naissances prévues à partir du 1er juillet prochain. Et à 32 jours en cas de naissances multiples.


Quels sont les points importants à retenir de cette réforme ?
Pour pouvoir bénéficier du congés paternité et de l’allocation remplacement, il faut que le papa prenne obligatoirement une période de 7 jours à la naissance de l’enfant (la référence sera la date présumée). 
Le reste du congé (18 ou 25 jours) peut être pris immédiatement à la suite des 7 jours obligatoires ou de manière fractionnée, en deux périodes d’une durée minimale de 5 jours chacune, dans les six mois suivant la naissance.
Durant leur congé de paternité, les agriculteurs cessent toute activité sur leur exploitation et, pour assurer la continuité de celle-ci, sont remplacés dans leurs travaux par le Service de Remplacement. 
Le remplacement est financé intégralement (hors prélèvements sociaux) par une allocation versée par la MSA. La demande de congés paternité doit être adressée à la MSA au moins un mois avant la date de naissance de l’enfant.


L’allongement du congé paternité va-t-il avoir des répercussions sur vos services ?
En Pays de la Loire, nous réalisons autour de 280 congés paternité par an. Effectivement nous allons devoir mobiliser plus de salariés ! J’insisterai beaucoup sur l’anticipation des papas dans leur demande de congés paternité afin que nous puissions assurer la continuité de l’activité de leur exploitation. Nos services de remplacement départementaux et locaux sont mobilisés pour accompagner au mieux chaque agriculteur dans leur besoin en remplacement. 

Anticipez votre congé paternité

La demande de congé de paternité est à adresser à la caisse de MSA au moins un mois avant la date de la naissance de l'enfant. L'assuré indiquera dans le cadre de cette demande les dates de la ou des périodes de bénéfice de l'allocation de remplacement. En cas de naissance de l'enfant avant la date prévisionnelle d'accouchement, et lorsque l'assuré souhaitera débuter la ou les périodes du bénéfice de l'allocation de remplacement au cours du mois suivant la naissance, il devra en informer sans délaila caisse de MSA.
Pour toute question complémentaire, n’hésitez pas à contacter le Service de Remplacement du Maine-et-Loire au 02.41.96.76.90.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Un été globalement chaud et sec en perspective
Le ressenti actuel ne doit pas nous influencer. D’après Météo France, le scénario “plus chaud et plus sec que la normale” est le…
Moissonner entre deux averses
Dans le Maine-et-Loire, quelques agriculteurs ont trouvé des créneaux pour battre leur orge. Mais la plupart attendent un temps…
Blé : les choses sérieuses ont commencé
Colza, orge et maintenant blé  : le Gaec des Deux frontières enchaîne les chantiers à un rythme soutenu. Reportage à La…
Des petites graines et une grande aventure
A 35 ans, François Boissinot est installé depuis le 1er juillet. Il a repris une ferme de 35 hectares au Lion-d’Angers. Il y…
Un meilleur contrôle du transfert des parts sociales
Visite du Député Jean-Bernard Sempastous qui porte un projet de loi portant sur les « mesures d’urgence pour assurer la…
Les plantes médicinales ont besoin de bras
L'été est une période d'intense activité à l'entreprise Promoplantes à Chanzeaux. Avec de gros besoins en main-d'œuvre, pour la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités