Aller au contenu principal

Justice
Le Conseil d'État exige du gouvernement d'autoriser les échalotes de semis

Par un arrêté rendu public le 11 décembre, le Conseil d'État demande au gouvernement français d'abroger l'arrêté ministériel de 1990 qui n'autorisait la commercialisation en France sous le nom "échalotes" que des "échalotes traditionnelles", produites principalement en Bretagne et dans les Pays de la Loire. L'échalote "de semis", en provenance essentiellement des Pays-Bas, s'obtient à partir d'une graine qui elle-même donne un bulbe, alors que l'échalote "de tradition" est obtenue par"multiplication végétative". Derrière ce qui apparaît comme une subtilité technique, se cache une différence entre une culture de type céréalier et une culture maraîchère. Pierre-Bihan-Poudec, président de la section nationale de l’échalote, a regretté que le Conseil d’État n’ait fait que reprendre la position de la Cour de justice européenne, sans prendre en compte la position des producteurs ni celle des grands chefs cuisiniers. « N’importe quel produit cultivé comme un oignon pourra être vendu comme une échalote », a-t-il précisé.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

"Nous Paysans", un documentaire qui fait du bien
Le 23 février à 21h05, France 2 a diffusé un documentaire dirigé par le réalisateur Fabien Beziat et la journaliste Agnès Poirier…
Aux petits soins des chevrettes et chevreaux
En pleine période de mises bas, le Gaec Hérissé ne chôme pas. Les éleveurs s’attèlent à soigner les chevrettes d’aujourd’hui qui…
L’expression du ras-le-bol
La FDSEA et les JA donnaient une conférence de presse mercredi au Louroux-Béconnais sur le thème des négociations commerciales,…
Les producteurs d'œufs mettent la pression
Environ 150 agriculteurs ont vidé le rayon oeufs d’un Auchan et ont distribué leurs propres oeufs aux clients pour dénoncer le…
Des animaux qui pâturent tout l’hiver
A la Ferme expérimentale bio de Thorigné-d’Anjou, une vingtaine d’animaux, bœufs en croissance et génisses pleines, sont à l’…
Litière : le Gaec des Futaies se la joue fine
Alternative à la paille broyée, la fine de bois est utilisée comme asséchant dans les logettes des vaches laitières bio du Gaec…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités