Aller au contenu principal

Interview
Le CRDA Layon-Aubance invite à débattre sur l’environnement

Denis Asseray, président du CRDALS, évoque la soirée du 29 mars.

Denis Asseray : « Se soucier de l’environnement, c’est penser à nos enfants et aux générations futures ».
Denis Asseray : « Se soucier de l’environnement, c’est penser à nos enfants et aux générations futures ».
© AA

Pourquoi avoir choisi le bouleversement climatique et les enjeux énergétiques comme thème de la soirée-débat annuelle du CRDA Layon-Aubance, organisée la semaine prochaine ?  
Denis Asseray :
Ce sont des problématiques qui tournent et cheminent dans nos têtes depuis quelques années déjà. Un hiver comme celui que nous venons de passer illustre bien les effets du réchauffement climatique. C’est important d’en faire prendre conscience les gens. Se soucier de l’environnement, c’est penser à nos enfants et aux générations futures. La soirée organisée par le CDRA Layon-Aubance a pour objectif de mettre en avant les contributions des agriculteurs au développement local avec les agroressources.

Comment s’organisera la soirée ?
L’intervention de Sébastien Bordereau, chargé de mission énergie à la Chambre d’agriculture, posera le cadre du débat. De façon un peu plus générale, Catherine Deroche, présidente des maires de Maine-et-Loire, nous fera part de sa vision de la relation agriculture/environnement, mais aussi de la place de l’agriculture dans l’aménagement du territoire. Le débat sera également ponctué de témoignages locaux sur les chauffe-eau solaires et la biomasse.

Comment se positionne l’antenne de la Chambre d’agriculture en Layon-Aubance par rapport à ces enjeux ?
Actuellement, nous sommes impliqués dans le bilan agro-
ressource effectué par Solagro et le cabinet FR2E dans les Pays du Layon et du Saumurois, sur le volet des contributions potentielles de l’agriculture. Ce qui montre que le CRDA est bien en phase avec les préoccupations locales et que nous n’avons pas attendu d’être sollicités pour nous y intéresser.

Propos recueillis par D. J.


Bouleversement climatique et enjeux énergétiques, jeudi 29 mars, 20 h 15, théâtre de Doué-la-Fontaine.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Agriculteurs et citoyens s'approprient l’énergie de leur territoire
Zoom sur les projets citoyens éoliens en Maine-et-Loire. Comment les citoyens font-ils pour faire aboutir leur projet ?
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités