Aller au contenu principal

Manifestation
Le festival de Chemillé a besoin d’espace

Le Festival départemental de l’Élevage se tiendra les 7, 8 et 9 septembre . Toujours sous chapiteaux.

Jean-Christophe Socheleau, Jean-Laurent Jubin et Pierre-André Beaupère.
Jean-Christophe Socheleau, Jean-Laurent Jubin et Pierre-André Beaupère.
© AA
En tenant son assemblée générale à Chemillé, le festival de l’Élevage réaffirmait son attachement à ce territoire. Lien territorial encore renforcé par la convention décennale qui va être signée entre la communauté de communes de Chemillé et les organisateurs pour une partie du matériel nécessaire à la tenue de la manifestation, notamment des chapiteaux. L’achat de stalles est également prévu. « Il s’agit d’un engagement moral pour travailler ensemble et formaliser les investissements, souligne Bernard Briodeau, élu de la communauté de communes. La collectivité signe là son intérêt au maintien du festival à Chemillé ».
Réalisé en 2006 dans des conditions provisoires, du fait de la construction du théâtre foirail, le festival de l’Élevage n’en a pas moins été globalement satisfaisant. Sa pertinence s’est notamment traduite dans un nombre plus important de sponsors, une participation soutenue des éleveurs et une fréquentation importante. « Il a fallu s’adapter », se souvient en souriant Jean-Christophe Socheleau, le responsable de la commission logistique. Cette capacité d’adaptation dont savent faire preuve les agriculteurs devra encore s’exercer pour l’édition 2007.

Organiser et anticiper
En effet, toujours en raison de l’avancement des travaux, il faudra faire tenir bovins, éleveurs, sponsors et aménagements dans un espace plus limité, sans négliger les améliorations souhaitées, notamment du point de vue de la sécurité. « 2007 sera encore une année de changement », soupire avec philosophie – ou fatalisme - Jean-Christophe Socheleau. « Cette diminution d’espace de
6 000 m2 à 4 8 00 m2 et le manque de dégagement pour les déplacements des animaux sont préoccupants 
», a indiqué pour sa part Jean-Laurent Jubin, le président du festival de l’Élevage. « Pour que le festival soit à l’aise, il faut maintenir les superficies. Nous avons besoin d’emplacement, pas de confinement. Tout a bien fonctionné en 2006, mais cette réussite n’est pas due au hasard. C’est parce que nous avions bien organisé les choses et anticipé ensemble ». « Il ne s’agit que d’un document de travail », a précisé Bernard Briodeau, en présentant la nouvelle configuration des lieux. « Ce projet est amendable et nous chercherons ensemble les meilleures solutions ».
Le projet de Séfibov, le salon de la filière bovine qui doit se tenir en juin prochain à Angers (voir page 6) a été présenté aux éleveurs. « Nous espérons que cette manifestation, qui se tient trois mois avant le festival de l’Élevage, ne se fera pas à son détriment et n’incitera pas les éleveurs, les exposants et les soutiens à le délaisser », s’inquiète Jean-Laurent Jubin qui annonce d’ores et déjà : « Tous les concours départementaux seront maintenus à Chemillé ».
M.L.-R.

Repères
Le festival de l’Elevage 2007 se déroulera les 7, 8 et 9 septembre. La volonté des organisateurs est « de rencontrer les jeunes avant la manifestation afin de les impliquer plus encore pendant ces trois jours », a déclaré Joseph Lambert, président de la commission “écoles”. Les animations seront reconduites, notamment des démonstrations de contention en partenariat avec la MSA.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

"Nous Paysans", un documentaire qui fait du bien
Le 23 février à 21h05, France 2 a diffusé un documentaire dirigé par le réalisateur Fabien Beziat et la journaliste Agnès Poirier…
" Traquer les prix hors la loi "
Interview de Frédéric Vincent, responsable du dossier lait à la FDSEA.
L’expression du ras-le-bol
La FDSEA et les JA donnaient une conférence de presse mercredi au Louroux-Béconnais sur le thème des négociations commerciales,…
Aux petits soins des chevrettes et chevreaux
En pleine période de mises bas, le Gaec Hérissé ne chôme pas. Les éleveurs s’attèlent à soigner les chevrettes d’aujourd’hui qui…
La fibre et les haies
Suite à une première levée de bouclier au mois de novembre, un collectif de 13 organisations syndicales et associatives du Maine-…
Les producteurs d'œufs mettent la pression
Environ 150 agriculteurs ont vidé le rayon oeufs d’un Auchan et ont distribué leurs propres oeufs aux clients pour dénoncer le…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités