Aller au contenu principal

Jeunes agriculteurs
Le Festival estival précède la rentrée syndicale

À Jarzé, le 18e Festival de la Terre a rassemblé 5 000 personnes, samedi 28 et dimanche 29 août.

Le week-end dernier, les Jeunes agriculteurs de la région Beaugeois-Vallée ont accueilli le Festival de la Terre, à Jarzé, pour une dernière festivité estivale avant la reprise syndicale. « Peut-on parler de trêve estivale ? », interroge Christiane Lambert, présidente de la FDSEA, qui rappelle l’actualité mouvementée de cet été, le contexte climatique et le conflit laitier. L’année a été délicate et les représentants du monde agricole ont rappelé, à l’unisson, les difficultés que traversent toutes les filières agricoles, notamment la rareté des céréales qui
alimente les spéculations, les faibles cours des viandes bovine et porcine. « Chaque jour, nous sommes confrontés à des défis environnementaux, sociétaux et économiques. Nos revenus ont chuté de 34 % en 2009 », déclare Rachël Guiquerro, administratrice JA Ouest, présente pour l’occasion. Son homologue départemental, Frédéric Vincent, entend bien défendre les “agri’acteurs” éloignés de « la maîtrise des décisions ». D’où la nécessité d’alerter les élus ou les représentants de l’État, comme l’évoque Christiane Lambert dans une demande d’enquête au préfet pour la reconnaissance de calamités agricoles.

Les dossiers de la rentrée
Également trésorière adjointe JA national et en charge du dossier lait, Rachël Guiquerro félicite les agriculteurs pour la victoire sur le prix du lait. Elle garde, cependant, la tête froide et rappelle les échéances en termes de politique agricole : la nouvelle réforme de la Pac, la suppression des quotas laitiers et les négociations à l’OMC. « Nous assistons à un tournant colossal pour notre profession. Des combats nous attendent dès la rentrée ». La première préoccupation est le dossier installation : le gouvernement, par un amendement introduit dans la LMA, veut confier aux Chambres d'agriculture les missions concernant l'accompagnement de l'installation des jeunes agriculteurs. « Nous serons intransigeants sur ce dossier. Nous avons à cœur que chaque porteur de projet ait un accompagnement à la hauteur de ses besoins et de ses engagements ». Le second chantier est l’organisation économique des filières de production en « s’organisant collectivement ». Enfin, l’attention se tournera vers l’avancée de la nouvelle réforme de la Pac qui, pour JA, doit être axée sur « la production, l’homme et les territoires ».

Promotion du monde agricole
Outre le lancement de la rentrée syndicale, le Festival de la Terre est un rendez-vous privilégié pour s’adresser aussi bien aux professionnels agricoles qu’au grand public.
Ce moment festif est la vitrine du savoir-faire et du dynamisme de JA, orchestré par son président, Frédéric Vincent. De nombreuses animations ont contribué à vulgariser quelques parcelles du monde agricole : découverte d’animaux de la ferme, panneaux de communication, présentation de productions agricoles dont les différentes variétés de céréales… D’autres stands s’adressaient plutôt aux professionnels : conseil à l’installation, expositions de matériels, échanges avec les organisations professionnelles agricoles présentes, démonstration de déchiquetage de bois énergie. Enfin, des activités festives : courses de moiss’batt’, labours d’antan et finale régionale (lire ci-dessous), démonstrations de quads et de 4X4, rodéo-mécanique…
La promotion de l’agriculture passe aussi par l’image : les visiteurs avaient l‘occasion de voter pour la meilleure photographie du concours organisé par JA. Vingt-cinq clichés étaient sélectionnés au niveau régional sur le thème des animaux de la ferme. De superbes photographies primées par BASF au concours “terre de céréale” étaient également exposées pour le plaisir des yeux.

Julien Bernier

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

L’impact des champs électromagnétiques sur les animaux d’élevage
Le député Modem du Maine-et-Loire, Philippe Bolo, vient de produire un rapport parlementaire sur l’impact, encore mal connu, des…
Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités