Aller au contenu principal

Le Gouvernement projette de baisser le budget des chambres

Après une réunion avec Matignon le 18 juillet, l'APCA a confirmé la décision gouvernementale de réduire ses moyens budgétaires.

Le projet de loi de finances pour 2020 prévoirait une baisse de 15% de la TATFNB (taxe additionnelle à la taxe sur le foncier non bâti). Cette taxe revient intégralement aux chambres, qui perdraient 45 millions d'euros par an, soit 6% de leur budget.
Le projet de loi de finances pour 2020 prévoirait une baisse de 15% de la TATFNB (taxe additionnelle à la taxe sur le foncier non bâti). Cette taxe revient intégralement aux chambres, qui perdraient 45 millions d'euros par an, soit 6% de leur budget.
© Réussir

 

Pour Claude Cochonneau, le président de l'APCA (tête de réseau des Chambres d'agriculture), "c'est totalement absurde ! Il s'agit juste de baisser une enveloppe qui ne fait que transiter par les finances publiques. Toutefois, pour les Chambres d'agriculture, cette taxe additionnelle rapporte actuellement 292 millions d'euros soit un peu moins de la moitié de leur budget. Se priver d'une partie, c'est joué avec la capacité des chambres à répondre aux agriculteurs."

Et d'interroger l'Etat et le ministère de tutelle sur les priorités qu'ils veulent assigner à l'établissement public qui lui est rattaché : " le Gouvernement appelle vigoureusement les agriculteurs à prendre le virage de la transition vers plus de durabilité et en même temps, mais il supprime les moyens qui permettent d'accompagner massivement ce mouvement... En Pays-de-la-Loire, c'est l'équivalent d'une chambre qui pourrait sauter ! "

Claude Cochonneau indique avoir déjà rencontré le Premier Ministre " pour lui dire notre colère et notre intention de nous battre dans les 6 prochains mois pour s'opposer à cette décision ". Les Chambres se mobilisent et vont continuer à mobiliser les députés, les syndicats agricoles et les syndicats de salariés, les maires, les élus locaux. " Pour l'heure, il n'est pas question de refuser de signer le contrat d'objectifs avec l'Etat, convient le président de l'APCA. Mais dans ces conditions, il va de soi qu'il va être difficile de discuter d'enjeux et d'objectifs de transition sans savoir quels moyens seront alloués... "

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Fermes en fête : le pari réussi des JA49
Après une trop longue période et un contexte qui n’a pas permis au réseau JA de se retrouver. Fermes en Fête relance la dynamique…
Cibler les adventices pour utiliser moins de produits phyto
Mercredi 26 mai, à Saint-Macaire du Bois, les équipes Berthoud ont présenté leur nouvelle solution de pulvérisation ultra…
Terrena veut ouvrir l’ère de l’Agriculture à Impacts Positifs
L’AG de Terrena s’est déroulée mardi 15 juin, en présentiel au Centre des congrès d’Angers et avec une retransmission en live en…
Valentin s'installe dans une ferme laitière en pleine mutation
 A 25 ans, Valentin Leclerc s’est installé au 1er janvier avec son père Emile, qui élève des normandes à Saint- Martin-du-Bois,…
Deux projets de loi cruciaux pour l’agriculture
FDSEA et JA  ont rencontré les parlementaires sur deux dossiers majeurs du moment examinés  par l’Assemblée nationale et le Sénat.
La hausse des prix et la pénurie des matériaux inquiètent
Acier, cuivre, matières plastiques, bois... Après une chute mondiale en 2020, les prix de ces matières premières connaissent…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités