Aller au contenu principal

Influenza aviaire
Le Maine-et-Loire enregistre ses 2 premiers foyers

Après un premier foyer détecté le week-end dernier dans un élevage de canards à Montrevault-sur-Evre, la DDPP49 a indiqué ce jeudi 3 mars avoir détecté un second cas sur la commune  du Val d’Erdre-Auxence.

Dans les deux cas, il s’agit d’élevages de canards à gaver. Les animaux présentaient, selon les services de l’État « des mortalités et signes cliniques évocateurs », et ont été abattus à titre préventif, lundi pour le premier et jeudi pour le second. Un périmètre de protection a été mis en place, avec un double zonage (une zone de protection dans un cercle de 3 km et une zone de surveillance dans un cercle 10km) autour de ces deux foyers (cf cartes). La Préfecture de Maine-et-Loire précise par ailleurs qu’« en raison de la situation très évolutive, la situation est considérée comme non stabilisée sur l'ensemble de la zone. » Les autorités appellent les éleveurs comme les particuliers « au respect et à l'application la plus stricte des mesures de biosécurité », dont le nettoyage et la désinfection, en élevage et dans les transports. « La plus grande attention doit être portée au nettoyage/désinfection des caisses de transports d’animaux vivants et des camions ».

Les mesures applicables aux mouvements d’animaux

La DDPP rappelle qu’« en raison du statut non stabilisé », les mouvements de volailles sont soumis aux règles suivantes :
- Les galliformes peuvent être autorisés à sortir vers un abattoir sous couvert d'un laissez-passer (pour rappel, une visite vétérinaire doit être réalisée dans les 24h avant le départ des galliformes en ZS (sans prélèvements obligatoires) et dans les 48h avant départ des galliformes en ZP avec prélèvements réalisés lors de cette visite (60 écouvillons trachéaux). 
- Les palmipèdes peuvent être autorisés à sortir vers un abattoir sous couvert d'un laissez-passer : une visite vétérinaire doit être réalisée dans les 48h avant le départ des palmipèdes avec prélèvements sur 60 individus 
(60 écouvillons trachéaux) pour dépistage virologique ; 
- Aucune mise en place n'est possible (les mises en place de galliformes ne pourront être autorisées qu'après minimum 2 semaines de "stabilité" 
- Aucune mise en place de palmipèdes ne sera possible avant la levée des zones) ;
- Aucune sortie de volailles prêtes à pondre (pondeuses et repro) n'est possible tant que les zones ne sont pas stabilisées. Ces sorties seront possibles sous conditions quand la situation sera stabilisée ; 
- La sortie d’œufs à couver (OAC) des élevages repro est possible sous conditions (autorisation délivrée par la DDPP).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Les élevages angevins sélectionnés
 Le Salon de l’agriculture se tiendra du 25 février au 5 mars. Cette année encore, les Angevins seront bien représentés au…
Sollicitez l'amortisseur tarifaire
Le dispositif d’amortisseur tarifaire sur l’électricité est entré en vigueur au 1er janvier 2023. Il le demeurera jusqu’au 31…
Jeune installé, il donne une orientation résolument végétale à une ancienne exploitation bovine
Agé de 37 ans, Nicolas Perdriau s’est installé au 1er septembre 2021 à Saint-Hilaire-du-Bois. Il a repris une exploitation bovine…
Un élevage hautement autonome en protéines
Le Gaec des Prairies, à Neuvy-en-Mauges, a une autonomie protéique de près de 80 %. L’exploitation a réussi à réduire sa…
Retour en images sur le SIVAL 2023

 Retour en images sur l'édition 2023 du Sival, qui s'est tenue du 17 au 19 janvier à Angers. Réalisation @AGRI72TV.

Pierre Desmarres, éleveur et globe-trotteur

Pierre Desmarres est le lauréat du Prix à l’Installation du syndicat…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 166€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois