Aller au contenu principal

OPA
Le nouveau bureau de la Chambre placé sous le signe de l’ouverture

Trois semaines après le suffrage des urnes, Jean-François Cesbron, tête de liste FDSEA-Jeunes agriculteurs, a été reconduit vendredi à la présidence de la Chambre d’agriculture.

Le nouveau bureau de la Chambre d’agriculture (absente sur la photo : Nicole de Bersacques) a été élu vendredi lors de la session d’installation. Élu à une large majorité, il a été renouvelé pour moitié.
Le nouveau bureau de la Chambre d’agriculture (absente sur la photo : Nicole de Bersacques) a été élu vendredi lors de la session d’installation. Élu à une large majorité, il a été renouvelé pour moitié.
© AA
La Chambre d’agriculture a été installée vendredi en présence du préfet  de Maine-et-Loire, Jean-Claude Vacher. Jean-François Cesbron a été reconduit, sans surprise, à la présidence de l’organisme consulaire par 38 voix sur 44 votants. « C’est un bureau élargi. L’ouverture faite aux syndicats de propriétaires, de salariés et à la coopération montre la volonté de travailler ensemble », a-t-il commenté à l’issue de la session d’installation qui s’est tenue à huis clos, comme le prévoient les statuts. « Tous les membres ont été élus à une très large majorité, ce qui donne du poids à l’équipe et une légitimité à ce bureau ». Succédant à Jean Presselin, Bruno Moulin, représentant les salariés de la production, compte ainsi bien faire entendre sa voix « pour rappeler aux employeurs la place du salarié ». « C’est un atout pour la Chambre dans un département où il y a autant d’ETP que de chefs d’exploitations », a insisté Jean-
François Cesbron. « Le bureau est renouvelé à 50 % et la présence féminine est doublée », s’est félicitée pour sa part Christiane Lambert, 1ère vice-présidente de la Chambre et présidente de la FDSEA.
À présent, les élus vont se concentrer sur la mise en œuvre du Projet agricole départemental autour de ses quatre piliers : le revenu des agriculteurs, l’emploi, l’environnement et la citoyenneté. La nouvelle mandature va aussi devoir mener de front des dossiers sensibles, comme la gestion de l’eau sur l’Authion et celle des déchets dans les Mauges, avec le projet d’incinérateur. « Nous apporterons notre contribution en menant une réflexion sur la méthanisation et le compostage. L’enjeu est de savoir ce qu’on va faire des déchets ultimes », a noté le président de la Chambre. Celle-ci sera aussi mobilisée sur les filières végétales en proie à des difficultés, comme le maraîchage. « Il faut profiter de l’effet du pôle de compétitivité », a souligné Jean-François Cesbron. Concernant les productions animales, la Chambre va continuer à œuvrer pour parvenir à une meilleure valorisation à l’heure où la vigilance est de mise : « La commercialisation de céréales, qui se porte mieux depuis quelques mois, pourrait poser des problèmes d’équilibre ».

Mutualisation des moyens
La Chambre va poursuivre sa réorganisation autour de quatre pôles : un comité d’orientation des productions animales, un comité d’orientation des productions végétales, un pôle territoire-environnement et un pôle services aux entreprises. Jean-François Cesbron a rappelé que la mutualisation des moyens avec la Chambre régionale est en train de se mettre en place. C’est déjà le cas par exemple pour le service économique ou pour les fonds européens, chaque département traitant un dossier pour l’ensemble de la région.
Le président s’est montré confiant à l’aube de son deuxième mandat : « Nous avons une grande richesse dans le département : les agriculteurs sont nombreux et ils sont répartis sur l’ensemble du territoire, cela crée une dynamique pour l’installation ». 160 installations ont ainsi été aidées l’an passé, soit 30 de plus qu’en 2005 et les premiers chiffres pour 2007 confirment la tendance. Autre atout, selon Jean-François Cesbron : la capacité à travailler ensemble. « Il y a des opérations de repérage pour mettre en relation des cédants et des repreneurs qui portent leurs fruits. Jeudi dernier, 180 personnes se sont ainsi réunies à Pouancé pour faire le point », a souligné Christiane Lambert. « Le la est donné, les choses doivent avancer à présent », a conclu Jean-François Cesbron.
D. J.

La composition du bureau de la nouvelle Chambre d'agriculture

Président : Jean-François Cesbron
1ère vice-présidente : Christiane Lambert.
2e : Bernard Belouard. 3e : Jean-Louis Lardeux.
Secrétaire : Nicole de Bersacques.
1er secrétaire-adjoint : Roland Pavageau.  2e : Jeannick Cantin. 3e : Pascal Gallard.  4e : Bruno Moulin. 
1er associé : Olivier Lecomte, 2ème : Michel Brossier, 3ème : Anne Gautier, 4ème : Patricia Maussion,
5ème : Alain Denieulle, 6ème : Jérôme Delêtre, 7ème : Christian Corvaisier, 8ème (président CRDA) : Laurent Lelore, 9ème (président CRDA) : Denis Asseray.
 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

L’automate simplifie l’alimentation des bovins et aussi des caprins
Lors d’un webinaire organisé par le Lely Center Cholet, le Gaec de la Lisière du bois a témoigné de son utilisation d’un robot…
Cibler les adventices pour utiliser moins de produits phyto
Mercredi 26 mai, à Saint-Macaire du Bois, les équipes Berthoud ont présenté leur nouvelle solution de pulvérisation ultra…
Valentin s'installe dans une ferme laitière en pleine mutation
 A 25 ans, Valentin Leclerc s’est installé au 1er janvier avec son père Emile, qui élève des normandes à Saint- Martin-du-Bois,…
Savoir faire preuve d’opportunisme pour sécuriser ses fourrages
Eleveur de vaches laitières en bio au Louroux-Béconnais, Fabien Leprêtre cultive depuis longtemps du méteil pour l’ensilage.…
Un, deux, trois... ou zéro fongicides ?
Mercredi 2 juin, la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire a organisé une visite d’un essai variétés blé tendre x fongicides…
Peu connue, la silphie s’avère intéressante pour la méthanisation
Pour alimenter son méthaniseur, le Gaec des Fritillaires a implanté, l’année dernière, 2 hectares de silphie. La première récolte…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités