Aller au contenu principal

Prix du lait
Le prix du lait dans l’Ouest dans l’impasse

Aucun accord n’a été trouvé à la réunion du Cilouest. Questions à Pascal Clément, de la section lait FRSEAO.

Pascal Clément, président de la section laitière de la FRSEAO.
Pascal Clément, président de la section laitière de la FRSEAO.
© AA

Vendredi dernier, la réunion du Cilouest* - l’interprofession laitière de la région Bretagne et Pays de la Loire s’est soldée par un échec pour établir le prix du lait du 1er trimestre 2010. Trois questions à Pascal Clément, qui menait la délégation des producteurs pour la section laitière de la FRSEAO**.

Quelle est la demande des producteurs de lait pour le prix du lait au 1er trimestre 2010 ?
Nous sommes d’accord avec les indices de tendance des marchés publiés par le Cniel*** (de
+ 3,1 % à + 8,5 % pour l’évolution du prix du lait début 2010), mais nous jugeons en plus indispensable que les entreprises donnent un signe fort et un coup de pouce aux producteurs de lait dès janvier 2010. En effet, nous souhaitons qu’il y ait une avance de trésorerie sur le prix du lait  au premier trimestre qui permette de se rapprocher le plus possible de la barre des 300 €/1 000 litres dès janvier 2010. Notre demande a, bien sûr, un caractère symbolique pour les producteurs, compte tenu de la période que nous venons de traverser ; mais notre demande est également fondée économiquement car ce prix devrait être atteint en janvier dans d’autres régions de France.

Pourquoi cette demande n’a pas été entendue par les entreprises ?
La majorité des entreprises nous ont entendus et ont bien compris la nécessité de faire cet effort pour aider les producteurs de lait. La coopération laitière a accédé à la demande des producteurs. Un consensus qui convenait à la quasi-totalité des parties avait été trouvé, mais deux industriels privés de la région qui font l’actualité, ont totalement refusé toute évolution (voir ci-dessous).

Quelles suites à cet échec ?
Je suis confiant sur le fait qu’un consensus puisse être trouvé. D’autres rencontres interprofessionnelles étaient déjà
prévues en début d’année. Elles peuvent permettre aux positions d’évoluer avant que les factures des livraisons de janvier soient faites. En tous les cas, nous n’aurons de cesse d’ici là que de rappeler aux entreprises l’importance que cela a pour les producteurs.


Propos recueillis par Laurent Boussès

*Centre interprofessionnel laitier de l’Ouest. **Fédération régionale des syndicats d’exploitants agricoles de l’Ouest. ***Centre national interprofessionnel de l’économie laitière.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Aux petits soins des chevrettes et chevreaux
En pleine période de mises bas, le Gaec Hérissé ne chôme pas. Les éleveurs s’attèlent à soigner les chevrettes d’aujourd’hui qui…
Les producteurs d'œufs mettent la pression
Environ 150 agriculteurs ont vidé le rayon oeufs d’un Auchan et ont distribué leurs propres oeufs aux clients pour dénoncer le…
Des animaux qui pâturent tout l’hiver
A la Ferme expérimentale bio de Thorigné-d’Anjou, une vingtaine d’animaux, bœufs en croissance et génisses pleines, sont à l’…
Litière : le Gaec des Futaies se la joue fine
Alternative à la paille broyée, la fine de bois est utilisée comme asséchant dans les logettes des vaches laitières bio du Gaec…
Dans un contexte de crise sanitaire, les Caves de la Loire tirent leur épin
La veille de leur assemblée générale, jeudi 18 février, les Caves de la Loire ont tenu une conférence de presse. L’occasion de…
La carte des cours d'eau mise à jour
Une nouvelle version de la carte des cours d’eau du Maine-et-Loire vient d’être publiée. Les agriculteurs doivent en tenir compte…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités