Aller au contenu principal

Le revenu des exploitants en baisse de 20 % sur l’année 2008

Les premières estimations tablaient sur - 15 %, la facture est finalement de - 20,3 %.

La Commission des comptes de l'agriculture vient d'amplifier les estimations déjà publiées en décembre : la baisse de revenu des agriculteurs non salariés est évaluée à 20,3 %. Soit cinq points de plus que ce qui avait été estimé en décembre dernier. La chute est considérable pour certaines productions comme les fruits 

(-37 %), les céréales et oléoprotéagineux (- 30 %), la polyculture (-27 %), les bovins viande 

(- 24 %) ou les vins AOC (- 22 %). Tandis que l'élevage hors sol connaîtrait une légère hausse (+ 2 % pour le porc et la volaille) les seuls domaines à connaître un revenu apparemment en progrès en 2008 sont la production laitière et l'élevage ovin. On sait ce qu'il en est, ensuite, en 2009…

En ce qui concerne les régions, toutes sont en réduction de revenu, sauf la Basse Normandie (+ 3 %) « sauvée » par sa production laitière. Les régions les plus pénalisées sont celles qui cumulent plusieurs productions en fort déficit de revenu comme le Languedoc Roussillon, l'Aquitaine (grandes cultures et viticultures), le Limousin (bovins viande, céréales).

La FNSEA demande un rendez-vous à Bruno Le Maire

 « La FNSEA demande au gouvernement et au nouveau ministre Bruno Le Maire de prendre ses responsabilités et de prévoir, comme en 2008, un rendez-vous sur le revenu agricole à l’automne ». Pour redonner du souffle à l’agriculture française, la FNSEA préconise de « trouver des solutions à une hausse des charges de plus de 12 % et plus que jamais obtenir la vérité sur la formation des prix et des marges ».

« La situation qui se dessine en 2009 ne fait hélas que confirmer la tendance de 2008 » regrette la FNSEA dans un communiqué publié le 1er juillet.

Luc Guyau, le président  des Chambres d'agriculture (APCA) insiste pour sa part sur la nécessité de « préserver et de rénover les mécanismes de régulation et de filets de sécurité […]. C'est tout l'enjeu de la Pac de l'après 2013 et nous refusons de penser que le détricotage de cette politique est inéluctable ».

« D'année en année, et dans un contexte de volatilité des prix, nous subissons les effets du démantèlement des outils de régulation des marchés » commente William Villeneuve, président de Jeunes agriculteurs. Face à cette dégringolade des revenus, le syndicat demande qu'une politique volontariste et responsable soit mise en œuvre. 

D’après AgraPresse

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Aux petits soins des chevrettes et chevreaux
En pleine période de mises bas, le Gaec Hérissé ne chôme pas. Les éleveurs s’attèlent à soigner les chevrettes d’aujourd’hui qui…
Les producteurs d'œufs mettent la pression
Environ 150 agriculteurs ont vidé le rayon oeufs d’un Auchan et ont distribué leurs propres oeufs aux clients pour dénoncer le…
Des animaux qui pâturent tout l’hiver
A la Ferme expérimentale bio de Thorigné-d’Anjou, une vingtaine d’animaux, bœufs en croissance et génisses pleines, sont à l’…
Litière : le Gaec des Futaies se la joue fine
Alternative à la paille broyée, la fine de bois est utilisée comme asséchant dans les logettes des vaches laitières bio du Gaec…
Dans un contexte de crise sanitaire, les Caves de la Loire tirent leur épin
La veille de leur assemblée générale, jeudi 18 février, les Caves de la Loire ont tenu une conférence de presse. L’occasion de…
La carte des cours d'eau mise à jour
Une nouvelle version de la carte des cours d’eau du Maine-et-Loire vient d’être publiée. Les agriculteurs doivent en tenir compte…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités