Aller au contenu principal

Rendez-vous
Le Salon international de l’agriculture 2007 fait peau neuve

Le Salon de l’agriculture, porte de Versailles, fait peau neuve avec le thème majeur des nouvelles énergies vertes. Le Sima se déroulera du 4 au 8 mars à Villepinte.

Sur le stand des Pays de la Loire en 2006, le Maine-et-Loire proposait aux visiteurs une dégustation de la poire Angélys.
Sur le stand des Pays de la Loire en 2006, le Maine-et-Loire proposait aux visiteurs une dégustation de la poire Angélys.
© AA
Le Salon international de l’Agriculture (Sia) ouvrira ses portes du 3 au 11 mars à Paris, porte de Versailles. La manifestation se déroulant avant les deux scrutins présidentiel et législatif, les candidats à l’élection présidentielle se bousculeront sans aucun doute dans les allées du salon. Abordant peu jusqu’à présent les sujets agricoles, leur présence sera une bonne occasion pour mieux connaître leur point de vue sur les grandes problématiques nationales et internationales du secteur agricole.

Implantation repensée
Les organisateurs du Sia proposent pour cette édition 2007, un salon renouvelé, dans son organisation géographique et sa tarification notamment. Il se veut aussi plus lisible, pédagogique et événementiel. L’implantation des halls a été « totalement repensée », souligne le président du Sia, Christian Patria, afin de rendre plus lisible l’offre et aider les visiteurs à mieux se repérer. Le secteur élevage a été regroupé autour du Hall 1 (bovins, ovins, caprins et porcins) et du Hall 4 (chevaux, poneys, ânes, basse-cour, chiens et chats). Un espace baptisé “Terres d’élevage : la passion des métiers” invitera les visiteurs dans le Hall 1 à découvrir le monde de l’élevage avec la reconstitution d’une véritable ferme d’élevage. Un lieu d’échanges et de rencontres prévu comme plusieurs autres sur le salon.
L’ambition est de positionner le salon comme “un véritable trait d’union entre l’agriculture, ses agriculteurs et le grand public”, explique Christian Patria. Les filières végétales et le secteur jardin se partagent le Hall 2.2. Le pari est de rendre le Sia « encore plus pédagogique », avance Béatrice Collet, directrice du salon. À ce titre, “l’histoire d’une récolte” montrera avec des vraies machines (tracteurs avec GPS, semoir, moissonneuse batteuse…) les avancées technologiques de l’agriculture sur un espace de près de 300 m2. Sans oublier la 11e édition de l’Odyssée végétale qui mettra en avant sept filières (sucre, céréales, oléoprotéagineux, semences et plants, protection des plantes et l’Office des grandes cultures).

Nouvelles énergies
Par ailleurs, l’édition 2007 du Sia communiquera plus particulièrement sur “L’agriculture, fournisseur de nouvelles énergies”. Biocarburants, valorisation de la biomasse, chimie verte, matériaux verts (habitat rural)… sont des sujets récurrents aujourd’hui. Un thème qui sera abordé quotidiennement sur le Plateau de l’Info (Hall 3) mis en place par l’APCA, où la chaîne temporaire “Terre d’infos TV” diffusera une dizaine d’émissions par jour.

H. Garnier

Matériel : Les bio-énergies, moteur de la 72e édition du Salon international de la machine agricole

Plus de 1 250 exposants sont attendus au Salon international de la machine agricole (Sima) qui se déroulera du 4 au 8 mars au Parc des expositions de Villepinte (Seine-Saint-Denis). Sur 22 hectares, les constructeurs français - 50 % des exposants - présenteront leurs nouveautés. On y trouvera quatre pôles techniques thématiques : un espace emploi, eau et irrigation, entretien de
l’espace rural et forestier et bonnes pratiques agricoles ; ainsi qu’un cinquième inauguré cette année, l’espace agriculture et énergie. Son objectif est de présenter les fournisseurs de chaudières, de panneaux électriques, de presses à huile. Mais aussi de montrer les nombreuses possibilités offertes par la biomasse. Les bio-énergies ne représentent actuellement que 4,5 % de la production nationale.
De nombreuses conférences rythmeront également l’événement. Dès le 5 mars, Arvalis-Institut du végétal évoquera la gestion de l’eau et la culture de la pomme de terre irriguée. Farre et Sitmafgr expliciteront la contribution du machinisme agricole à la protection de l’environnement. Et la FNSEA, en partenariat avec BCMA (Bureau de coordination du machinisme agricole)
interviendront sur les nouvelles règles de circulation des engins agricoles. D’autres thématiques seront abordées : les machines intelligentes pour une agriculture durable et compétitive par le Cémagref ; l’amélioration énergétique de l’exploitation, avec l’Adème et la Chambre d’agriculture ; le diagnostic protection électrique du bloc traite, par l’Institut de l’élevage ; la réduction des charges de mécanisation, par Arvalis. La journée du mercredi sera consacrée à la biomasse pour produire de l’énergie, par l’Institut du végétal et le contrôle en ferme des systèmes de dépose automatique des faisceaux trayeurs. Enfin, l’Association française des journalistes agricoles conclura le 8 mars l’ensemble de ces conférences en s’interrogeant sur l’intérêt des biocarburants pour la valorisation des filières.
L. Bourdoncle

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Le véto a misé sur les moutons pour s’installer
Installé depuis octobre 2019, Allain Millet, ancien vétérinaire, élève des moutons vendéens à La Chaussaire. 
Le système lisier leur allège la tâche
Au Fief-Sauvin (Montrevault-sur-Evre), le Gaec des Mardreaux a choisi de passer d’un système logettes paillées à un système tout…
Gel : jours décisifs pour la vigne
Dans le vignoble Anjou Saumur, plusieurs nuits de gelées se sont succédé cette semaine et les viticulteurs restent en alerte pour…
Une nouvelle aide régionale sur la bio
La présidente de la région, Christelle Morançais, a annoncé vendredi 26 mars, une enveloppe de 24 millions d’euros, fléchée vers…
La preuve par l’orage
L’association “Agriculture de conservation des Mauges” a organisé mardi 16 mars, à Jallais, une demi-journée d’information…
Aides couplées : vives réactions dans la profession
Le ministère de l’agriculture met ses premières propositions sur la table.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités