Aller au contenu principal

Végétal spécialisé
Le Sival, un salon au coeur de la première Semaine du végétal

En 2006, le Sival avait reçu 23 000 visiteurs professionnels, dont 72 % de producteurs. Au-delà des murs du Parc-expo, le salon propose également des visites guidées dans des entreprises et des centres de recherche.
En 2006, le Sival avait reçu 23 000 visiteurs professionnels, dont 72 % de producteurs. Au-delà des murs du Parc-expo, le salon propose également des visites guidées dans des entreprises et des centres de recherche.
© AA
Concentrer sur une même semaine un rendez-vous destiné aux chercheurs, enseignants et professionnels et un salon des matériels et des techniques : c'est l'idée qui préside à la création de la Semaine du végétal. Cette année 2007, les Rencontres du Végétal (4e édition), qui se déroulaient jusqu'ici au mois de novembre, auront lieu à l’INH (Institut national d’horticulture) les 16 et 17 janvier. La Semaine du végétal se poursuivra au Parc des Expositions avec le Sival, du 17 au 19. « Il s'agit de donner une meilleure visibilité aux manifestations qui valorisent le végétal, et de permettre aux chercheurs venus à Angers de visiter le Sival », explique Laurent Lesager, directeur d'Angers Parc-Expo. Cette nouvelle organisation s'inscrit aussi dans le cadre de Végépolys, le pôle de compétitivité angevin.

Le Sival, précurseur
« Le Sival a été précurseur dans la mise en valeur du végétal spécialisé », souligne Patrice Laurendeau, le président de la Fédération viticole de l'Anjou et vice-président de Végépolys. Le Sival inaugure la série de rendez-vous du début d'année (Salon des vins , Salon du végétal). Avec ses 600 exposants en viticulture, arboriculture, cultures légumières, horticulture, cidriculture et semences, il s'affirme plus que jamais comme un salon de référence en termes de compétitivité et d'innovation, avec son concours des Sival d’or.
Le thème choisi cette année par Novafel est celui de la dynamique des territoires et la valorisation des produits. Plusieurs conférences y seront consacrées: une table ronde internationale, une conférence sur le Min et la place des négociants dans le processus de valorisation des productions régionales, une présentation du projet européen Isafruit, une conférence sur l'accès à l'innovation par Végépolys, une autre sur la place de l'échalote d'Anjou au sein de la concurrence internationale. Le salon accueillera aussi ses rendez-vous habituels, le colloque Euroviti (innovations techniques en œnologie), les entretiens techniques CTIFL fruits, sur le thème des phytosanitaires en arboriculture et, pour la deuxième année, les entretiens techniques cidricoles sur le matériel végétal, son évaluation et son évolution. À noter aussi, une présentation d'une heure de Végépolys, le mercredi et le vendredi matin. À la fin 2006, 75 entreprises adhéraient à Végépolys. « Notre objectif est d'atteindre les 200 à 300 adhérents d'ici deux ans », explique Emmanuelle Rousseau, chargée de communication du pôle.
La dimension internationale du Sival se confirme aussi, à travers la présence de missions d'acheteurs étrangers : de Hongrie et de République tchèque, d'Algérie, de Chine et, nouvelle venue cette d'année, d'Autriche.
S.H.

Sites internet à consulter : www.sival-angers.com, http://rencontres-du-vegetal.inh.fr/ et www.vegepolys.eu (en construction).
Un dossier spécial Sival paraîtra dans le numéro de l’Anjou agricole du 12 janvier 2007. 
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Aux petits soins des chevrettes et chevreaux
En pleine période de mises bas, le Gaec Hérissé ne chôme pas. Les éleveurs s’attèlent à soigner les chevrettes d’aujourd’hui qui…
Les producteurs d'œufs mettent la pression
Environ 150 agriculteurs ont vidé le rayon oeufs d’un Auchan et ont distribué leurs propres oeufs aux clients pour dénoncer le…
Des animaux qui pâturent tout l’hiver
A la Ferme expérimentale bio de Thorigné-d’Anjou, une vingtaine d’animaux, bœufs en croissance et génisses pleines, sont à l’…
Litière : le Gaec des Futaies se la joue fine
Alternative à la paille broyée, la fine de bois est utilisée comme asséchant dans les logettes des vaches laitières bio du Gaec…
Dans un contexte de crise sanitaire, les Caves de la Loire tirent leur épin
La veille de leur assemblée générale, jeudi 18 février, les Caves de la Loire ont tenu une conférence de presse. L’occasion de…
La carte des cours d'eau mise à jour
Une nouvelle version de la carte des cours d’eau du Maine-et-Loire vient d’être publiée. Les agriculteurs doivent en tenir compte…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités