Aller au contenu principal

Le théâtre à la ferme

Près de 15 000 spectateurs ont déjà assisté aux représentations de Fermes en scène. Pour sa quatrième année, la remorque-théâtre s’arrêtera dans cinq exploitations de Maine-et-Loire. Premièr escale à Marcé ce vendredi.

En moyenne 270 spectateurs assistent aux représentations de Fermes en scène et aux animations proposées dans les exploitations.
En moyenne 270 spectateurs assistent aux représentations de Fermes en scène et aux animations proposées dans les exploitations.
© AA

La remorque-théâtre de Fermes en scène reprend la route. C’est la quatrième année que la compagnie Patrick-Cosnet renouvelle le périple. L’intérêt suscité chaque année, l’implication des agriculteurs et des acteurs locaux, la fréquentation et l’ambiance véhiculée par ces soirées démontrent que l’idée de faire se rencontrer, au milieu d’une exploitation agricole, des publics qui n’ont pas l’habitude ou l’occasion de dialoguer a fait ses preuves. La conjoncture plaide aussi en faveur de ce type de rapprochement à l’heure où l’agriculture - demande ali- mentaire croissante aidant - retrouve ses lettres de noblesse auprès de consommateurs à qui il est important de dire les efforts et les progrès qu’elle a réalisés en matière environnementale.

Animations locales

Comme l’année dernière, une vingtaine d’exploitations improvisera une salle de théâtre à travers les six départements du Grand Ouest : l’Ille-et-Vilaine, la Loire-Atlantique, la Sarthe, la Mayenne, le Finistère et le Maine-et-Loire. Première étape ce vendredi à Marcé avec des habitués en quelque sorte. « C’est la troisième année que l’Aser (Association de sauvegarde de l’espace rural) accueille la manifestation en y associant des animations locales », indique Monique Lebrun, une des organisatrices. La remorque s’ins-tallera à la Galichère, sur une exploitation caprine avec transformation en fromages. Au programme : La casquette du dimanche. La pièce de Patrick Cosnet sera précédée d’un récital de Marielle Decheaume, intitulé Je suis comme je suis. Du côté de l’animation locale, le groupe Folk Chaum’pas fera découvrir des danses traditionnelles : scottish, quadrille, bourrée, etc, au son d’un orchestre composé de violon, guitare, accordéon diatonique… L’har-monie de Fougeré viendra compléter l’animation musicale. Enfin, les jeunes de l’école de théâtre de Marcé se produiront sur scène. Un repas est proposé au prix de 8 euros (sur réservations). La troupe ira ensuite à Chaudron-en-Mauges, le ven-dredi 27 juin, dans le cadre de Scène de pays dans les Mauges avec la dernière née de la compagnie Cosnet : À part ça, ça va, qui relate les relations familiales et les liens qui se tissent et se défont au fil des années au sein d’une même fratrie. Étape le lendemain, samedi 28 à La Frapinière, à Cossé d’Anjou avec “Samedi en huit”. Le 5 juillet, Fermes en scène prendra part au Festival des grandes oreilles, organisé par la compagnie à Travers champs à Chanzeaux, avec À part ça, ça va. Fermes en scène terminera son périple angevin le 13 septembre à Sainte-Christine, à la ferme de la Dube où la compagnie jouera Les cigognes sont de retour. Élie et Maryline Jarry ont, en effet, inscrit ce spectacle dans le cadre de leur programmation estivale (voir ci-dessous). m.-l. r.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
Pour sa première visite, Christelle Morançais choisit l’agriculture
Christelle Morançais et toute son équipe se sont rendus mardi 11 mai dans une ferme en démarche “Bas carbone”.
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités