Aller au contenu principal

Élections
L’équipe FDSEA-JA renforcée pour six ans à la Chambre d'agriculture

Avec un score en hausse par rapport à 2001, la FDSEA a remporté les élections à la Chambre d'agriculture au terme d’une campagne basée sur un programme concret.

Salariés de la Chambre d’agriculture et représentants des différents syndicats ont procédé au dépouillement, lundi et mardi derniers à la Préfecture. 
Salariés de la Chambre d’agriculture et représentants des différents syndicats ont procédé au dépouillement, lundi et mardi derniers à la Préfecture. 
© AA
Dans un contexte de diminution du nombre des agriculteurs et de concurrence, nous augmentons notre score », se sont félicités Christiane Lambert et Jean-François Cesbron, lundi soir, à l’issue du premier jour de dépouillement des élections Chambre d'agriculture. « Bien que souvent décrié, notre travail a été reconnu par les agriculteurs », soulignent les deux élus. « Contrairement à la stratégie de nos adversaires, nous n’avons jamais choisi la voie de la facilité. Ce résultat, c’est le fruit d’une campagne active et de proximité, construite sur un projet fédérateur que notre équipe va maintenant finir de mettre en place en lien avec les autres organisations qui l’ont validé ».
Si les résultats sont incontestables, plusieurs éléments marquent ces élections. Avec une participation en hausse de plus de 6 points, à 60,62 %, l’objectif fixé par la FDSEA est atteint. Le département se situe en deuxième position régionale en termes de progression de participation, derrière la Loire-Atlantique qui enregistre une hausse record de 17 points de votants. La participation des agriculteurs de Maine-et-Loire reste toutefois en-deçà de cinq points par rapport à la participation nationale. Le nouveau mode de scrutin peut sans doute expliquer ce meilleur engagement citoyen. Mais il faut aussi voir là la volonté des agriculteurs de réaffirmer leur rôle et leurs attentes auprès des instances politiques et de la société. D’autre part, avec un résultat de 57,38 %, en hausse de près de 1,5 points (55,91 % en 2001), la FDSEA renforce son score et fait mieux que le résultat national de 55,62 %, lui aussi en hausse.
La FDSEA maintient donc ses positions à la Chambre d'agriculture avec 17 sièges dans le collège exploitants. Elle remporte aussi les deux sièges dans le collège des anciens exploitants. Dans les autres collèges professionnels, une seule liste était présentée.
La Coordination rurale et la Confédération paysanne désignaient toutes deux la FDSEA comme « la structure à battre ». Dans cette alliance des contraires, c’est la Confédération paysanne (17,27 % contre 28,39 % en 2001) qui paie le prix fort, en laissant un de ses sièges à la Coordination rurale. « On est surpris, mais aussi déçus », admettait Emmanuel Courcoul à qui échappe le troisième siège jusque-là occupé par son syndicat. Sollicité, Yvon Riotteau, tête de liste de la coordination rurale (25,35 % contre 15,71 % en 2001), a refusé de s’exprimer dans les colonnes de l’Anjou agricole. Ces deux organisations occuperont chacune deux sièges à la Chambre d'agriculture. À noter que la représentativité de ces deux structures est différente au plan national puisqu’elles sont toutes deux quasiment à égalité, sous la barre des 20 %.
M.L.-R.

Résultats : Deux jours pour dépouiller les 30  000 votes par correspondance

Lundi, 17 h 30, salons de la préfecture. Tout est quasiment bouclé en ce qui concerne le premier jour de dépouillement. Calmement, Philippe Pinault, du département des élections à la préfecture, insère sur son ordinateur les scores issus des urnes. Autour de lui, candidats, salariés, responsables agricoles se pressent. L’ambiance ressemble un peu aux soirs d’élections municipales, où chacun connaît les candidats en lice. Le vote par correspondance de quelque 30 000 votants a nécessité une organisation sur deux jours. Le lundi, les trois collèges des chefs d’exploitation, des salariés de la production et des salariés des groupements. Le mardi, celui des retraités, des groupements d’employeurs et des OPA autres que la Chambre d'agriculture (Cuma, coop, etc). L’étape préalable au dépouillement a concerné la vérification de la validité des enveloppes. « Certaines ont dû être écartées pour diverses raisons, indique Philippe Pinault : signature absente, civilité biffée, cachet de la poste postérieur à la date limite du 31 janvier ». Au total, 76 scrutateurs, salariés de la Chambre d'agriculture et des représentants des différents syndicats, ont participé au travail de dépouillement.
M.L.-R.

Liste des élus
- Chefs d’exploitation et assimilés :
FDSEA-JA, 17 sièges Jean-François Cesbron, Christiane Lambert, Jeannick Cantin, Nathalie Bessonneau,  Jean-Louis Lardeux, Roland Pavageau, Olivier Lecomte, Pascal Gallard, Alain Denieulle, Anne Gautier, Xavier Froger, Michel Brossier, Patricia Maussion, Olivier de Cénival, Dominique Davy, Didier Prouteau, Yves Beaupère.
Coordination rurale, 2 sièges. Yvon Riotteau, Catherine Jolivet- Morin.
Confédération paysanne, 2 sièges Bernard Poinel, Raymond Penhouet.
- Propriétaires et usufruitiers : Syndicat départemental de la propriété privée rurale, 2 sièges :
Nicole de Bersacques Michaux, Michel de Simiane.
- Salariés de la production :
CGT, 1 siège Pascal Lelong
FGA CFDT, 3 sièges Bruno Moulin, Daniel  Cailleau, Jean-Pierre Guyomarch.
- Salariés des groupements :
professionnels agricoles Liste FGA CFDT, 4 sièges Gilles Gastineau, Albert Le Guen, Chantal Touchard, Patrice Delafosse.
- Anciens exploitants : FDSEA, 2 sièges Yves Nau, André Charbonnier.
- Coopératives d’utilisation de matériel agricole  : Fédération départementale des Cuma, 1 siège Claude Poirier.
- Coopératives agricoles autres que les Cuma Fédération de la coopération agricole, 4 sièges :
Bernard Belouard,  Hervé Boisseau,  Benoit Délépine, Vincent Rétif.
- Caisses de crédit agricole :
Caisse régionale de Crédit agricole mutuel de l’Anjou et du Maine - Délégation du Maine-et-Loire, 2 sièges Marie-Noëlle Billotte, Jean-Denis Lambert.
- Mutualité sociale agricole et assurances mutuelles agricoles : Fédération départementale de la mutualité agricole, 2 sièges : Elie Jarry, Roselyne Besnard.
- Organisations syndicales d’exploitants agricoles FDSEA-JA, 2 sièges : Christian Corvaisier, Jérôme Delêtre.

Salariés : Des partenaires à part entière

Les deux collèges salariés concernent au total 18 871 incrits. La participation a été de 28,50 % pour le collège des salariés de la production et 36,92 % pour celui des salariés de groupements. « Nous aurions aimé une plus grande participation », admet Bruno Moulin, élu sur la liste CFDT avec six autres de ses colistiers. Ils feront leur entrée, le 23 février prochain, comme élus à la Chambre d'agriculture. Bruno Moulin a l’expérience du dialogue social. Il est le vice-président de l’Adéfa. Salarié dans une entreprise de semences des Ponts-de-Cé, il exerce déjà des mandats professionnels au sein de son entreprise, au tribunal des prud’hommes, et dans son syndicat, mais il s’agit de son premier mandat consulaire. Qu’en attend-il ? « Je souhaite que les salariés soient associés et reconnus au sein de la Chambre d'agriculture comme des partenaires à part entière. C’est ainsi que les salariés trouveront un intérêt à s’impliquer et participer aux votes ».
M.L.-R.

Retraités :  Les candidats FDSEA élus confortablement

Avec 29 727 inscrits, le collège des retraités constituait le plus important des 10 collèges concernés par les élections consulaires. Les candidats de la liste FDSEA remportent les deux sièges, avec un score de 66, 88 %, en progression de plus de 9 points par rapport au scrutin précédent de 2001. Le taux de participation progresse lui aussi de 36,13 à 49,09 %,  grâce, sans doute, au vote par correspondance. Les deux élus, Yves Nau et André Charbonnier, répondent aux questions d’Hélène Descloux :


Quel est votre première réaction face à ces résultats ?
André Charbonnier et Yves Nau : Nous sommes heureusement surpris car on ne peut jamais présager les résultats d’un vote. Mais surtout nous sommes satisfaits que les anciens exploitants du Maine-et-Loire aient exprimé leur reconnaissance vis-à-vis du travail effectué par la FDSEA tant sur le plan national que départemental.

Comment expliquez-vous cette nette augmentation des résultats pour la FDSEA ?
À l’image de la liste FDSEA-JA, les quatre candidats exprimaient une certaine représentativité territoriale et professionnelle. Nous sommes aussi de jeunes retraités, encore connus sur le terrain.
Les nouvelles actions menées en 2006 par la section départementale ont sans doute également fait écho. L’organisation des journées d’automne, la lettre d’information trimestrielle, nos partenariats avec organismes sociaux ont permis de multiplier les échanges avec nos adhérents et de générer une certaine adhésion à notre travail de fond. La section travaille depuis 30 ans sur la revalorisation des retraites et entend jouer un rôle majeur sur l’intégration des retraités localement. C’est cet esprit de défense des retraités, de rassemblement et d’ouverture qui a sans doute payé.

Quelle sera votre ligne de conduite à la Chambre d’agriculture ?
Nous serons tout d’abord les représentants des retraités. Par ailleurs, même si nous ne sommes pas concernés directement par l’activité agricole, nous nous rendrons disponibles pour appuyer les actifs dans leurs travaux. Nous contribuerons aux réflexions, apporterons notre point de vue et ferons profiter les actifs de notre recul sur les décisions passées.
H.D.

OZCULDL2.pdf (1.76 Mo)
Légende
Résultats des élections
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Aux petits soins des chevrettes et chevreaux
En pleine période de mises bas, le Gaec Hérissé ne chôme pas. Les éleveurs s’attèlent à soigner les chevrettes d’aujourd’hui qui…
"Nous Paysans", un documentaire qui fait du bien
Le 23 février à 21h05, France 2 a diffusé un documentaire dirigé par le réalisateur Fabien Beziat et la journaliste Agnès Poirier…
L’expression du ras-le-bol
La FDSEA et les JA donnaient une conférence de presse mercredi au Louroux-Béconnais sur le thème des négociations commerciales,…
Les producteurs d'œufs mettent la pression
Environ 150 agriculteurs ont vidé le rayon oeufs d’un Auchan et ont distribué leurs propres oeufs aux clients pour dénoncer le…
Des animaux qui pâturent tout l’hiver
A la Ferme expérimentale bio de Thorigné-d’Anjou, une vingtaine d’animaux, bœufs en croissance et génisses pleines, sont à l’…
Litière : le Gaec des Futaies se la joue fine
Alternative à la paille broyée, la fine de bois est utilisée comme asséchant dans les logettes des vaches laitières bio du Gaec…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités