Aller au contenu principal

Les agriculteurs du Choletais s’affichent

Depuis le début de la semaine, une campagne sur les panneaux d’affichage publicitaires met en valeur les agriculteurs locaux et leurs savoir-faire. Une communication résolument positive.

Le 9 avril, au Parc des Prairies : Sylvie Rochais, agricultrice, élue à la ville de Cholet et à l’Agglomération du Choletais (ADC) ; Gilles Bourdouleix, maire de Cholet et président de l’ADC ; Bruno Masson, agriculteur à Vezins ; Alain Breteaudeau, ancien agriculteur, vice-président de l’Agglomération du Choletais en charge du foirail  ; Christiane Heulin, agricultrice à Cholet.
Le 9 avril, au Parc des Prairies : Sylvie Rochais, agricultrice, élue à la ville de Cholet et à l’Agglomération du Choletais (ADC) ; Gilles Bourdouleix, maire de Cholet et président de l’ADC ; Bruno Masson, agriculteur à Vezins ; Alain Breteaudeau, ancien agriculteur, vice-président de l’Agglomération du Choletais en charge du foirail ; Christiane Heulin, agricultrice à Cholet.
© AA

Avec l’intégration de nouvelles communes dans l’agglomération du Choletais* (ADC), composée depuis un an de 26 communes, l’agriculture est une problématique de plus en plus prégnante. Un large éventail de productions, végétales et animales, est désormais représenté. « On s’est dit qu’il fallait communiquer sur ce nouveau territoire riche en productions, en compétences, et qui représente un maillon fort de l’économie », explique Sylvie Rochais. Agricultrice à Cholet, elle est responsable du groupe de travail agricole qui comprend un représentant par commune. La démarche correspond à une envie de « dire ce que nous faisons et pourquoi nous en sommes fiers », résume-t-elle. L’agriculture de l’ADC représente 74 % de la superficie, plus de 750 exploitations, soit 1 700 emplois directs, 2 900 emplois dans l’amont et l’aval, un savoir-faire et des produits.

Pendant un mois ce printemps, et pendant un autre mois à la fin de l’année, des portraits d’agriculteurs locaux vont être affichés en grand format dans toutes les communes de l’agglomération. Et durant un an, des interviews vont paraître dans Synergences hebdo, le journal de l’agglomération.

Ne pas opposer ls modèles de production

Christiane Heulin, agricultrice à Cholet, a posé parmi ses poules pondeuses : « il faut communiquer car le métier est parfois vu d’un mauvais œil et montrer aussi que l’agriculture est féminisée », explique l’agricultrice qui vend ses œufs sur les marchés et dans différents points de vente (bouchers, magasin de producteurs). Bruno Masson, quant à lui, vend ses animaux en maigre à la coopérative Bovinéo. « Le but, ce n’est pas de mettre un système de commercialisation en avant plus qu’un autre, ni d’opposer des modèles de production », souligne Sylvie Rochais, qui voudrait que « le consommateur se prenne en main dans son rôle de consommer local, que ce soit en circuit court ou en circuit long ».

Lire l'intégralité de l'article dans l'Anjou agricole du 20 avril 2018

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Bientôt du konjac made in Anjou ?
Créer une filière de konjac 100 % français. C’est le défi que relève la SAS Plant innovation R&D basée à Angers.
Une vache du Maine-et-Loire championne régionale
Le Régional prim’holstein se tenait vendredi et samedi derniers à Château-Gontier. Un concours de grande qualité qui a vu le…
Un maïs grain 2021 exceptionnel
La récolte de maïs grain atteint des niveaux de volumes exceptionnels dans la région, avec des prix toujours très soutenus. Le…
Comment bien intégrer un tiers dans un Gaec 100 % familial ?
Comment bien réussir une installation dans un Gaec familial lorsqu’on est extérieur à cette famille ? Rencontre avec Samuel…
La Confédération Paysanne a-t-elle encore sa place dans les instances représentatives départementales ?

Lundi 22 novembre, lors de la session Chambre d’agriculture de Maine-et-Loire, la Confédération Paysanne a confirmé son…

« Manque de prudence, d'anticipation et idéologie »
Edito de Jacques Mousseau,  président de la section régionale Agriculture biologique de la FRSEA Pays de la Loire.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 157€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois