Aller au contenu principal

Tour de France
Les agriculteurs mobilisés pour Mécénat chirurgie cardiaque

À l’occasion de la course contre la montre à Cholet, les agriculteurs de la FDSEA ont dessiné un cœur vu du ciel et remis un don à l’association Mécénat chirurgie cardiaque.

Une trentaine d’agriculteurs des cantons FDSEA de Cholet et de Montfaucon se sont aventurés dans cet exercice plus que délicat : tailler des lettres et un cœur dans du blé puis colorier : pari réussi (ci-contre).
Une trentaine d’agriculteurs des cantons FDSEA de Cholet et de Montfaucon se sont aventurés dans cet exercice plus que délicat : tailler des lettres et un cœur dans du blé puis colorier : pari réussi (ci-contre).
© Anjou agricole

Utiliser cette belle image de la vie, un cœur dans un champ de blé, pour évoquer le travail des agriculteurs, mais aussi pour soutenir l'association nous est apparu naturel et évident », ont évoqué Sylvie Rochais et Florent Petit au nom des agriculteurs de la FDSEA, mardi soir face aux 700 invités à la soirée officielle du Tour de France organisée par la ville de
Cholet. Faisant allusion au cœur
dessiné dans un champ de blé à Saint Christophe-du-Bois, les deux responsables cantonaux ont ainsi offert une promesse de don de 1 500 euros à l’association Mécénat chirurgie cardiaque.

Une promesse de 1 500 euros
Depuis un mois, une trentaine d’agriculteurs des cantons de Cholet et de Montfaucon s’activent en effet sur le terrain pour dessiner ce cœur de 30 mètres de diamètre. L’objectif premier était de répondre au concours lancé par la FNSEA et la société organisatrice du Tour de France. Un concours destiné à montrer la mobilisation des agriculteurs  sur le terrain et à évoquer à l’antenne les spécificités de l’agriculture départementale. Mais très vite, les agriculteurs angevins ont pris conscience que cette action, à portée médiatique, devait aller au-delà de la défense du secteur agricole. Tous les cantons des Mauges, sensibilisés par l’histoire et les actions de l’association, se sont engagés ainsi à recueillir des sommes ici et là. En définitive, ce sont
1 500 euros qui seront offerts, et peut-être un peu plus, plus tard. « À l’occasion de la Finale nationale de labour, Eau’fête, qui se tiendra à La
Daguenière en septembre, nous continuerons à sensibiliser le public à cette cause », ajoutait Sylvie Rochais. Quant au concours des cœurs, un jury statuera sur la valorisation des terroirs et des métiers, l’originalité, la visibilité, les matériaux utilisés… Verdict final à l’automne avec la remise des prix au prochain Salon international de l’agriculture à Paris.

Hélène Descloux

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

"Nous Paysans", un documentaire qui fait du bien
Le 23 février à 21h05, France 2 a diffusé un documentaire dirigé par le réalisateur Fabien Beziat et la journaliste Agnès Poirier…
L’expression du ras-le-bol
La FDSEA et les JA donnaient une conférence de presse mercredi au Louroux-Béconnais sur le thème des négociations commerciales,…
Aux petits soins des chevrettes et chevreaux
En pleine période de mises bas, le Gaec Hérissé ne chôme pas. Les éleveurs s’attèlent à soigner les chevrettes d’aujourd’hui qui…
Les producteurs d'œufs mettent la pression
Environ 150 agriculteurs ont vidé le rayon oeufs d’un Auchan et ont distribué leurs propres oeufs aux clients pour dénoncer le…
Des animaux qui pâturent tout l’hiver
A la Ferme expérimentale bio de Thorigné-d’Anjou, une vingtaine d’animaux, bœufs en croissance et génisses pleines, sont à l’…
Litière : le Gaec des Futaies se la joue fine
Alternative à la paille broyée, la fine de bois est utilisée comme asséchant dans les logettes des vaches laitières bio du Gaec…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités