Aller au contenu principal

Les chauves-souris, précieuses auxiliaires des cultures

La LPO Anjou et la Chambre d’agriculture ont organisé, jeudi 4 février, un atelier en plein air sur le thème : “Découvrir et favoriser les chauves-souris en milieu agricole”, à Saint-Macaire-du-Bois.

Sylvie Desgranges, chargée d’études à la LPO Anjou, explique aux agriculteurs le cycle de vie d’une chauve-souris.
Sylvie Desgranges, chargée d’études à la LPO Anjou, explique aux agriculteurs le cycle de vie d’une chauve-souris.
© AA

Elle peut dévorer des centaines d’insectes en une nuit. “Super prédatrice”, la chauve-souris constitue un précieux auxiliaire de cultures pour les agriculteurs. Ce mammifère volant, le seul au monde, forme un maillon essentiel de la biodiversité. Mais ses populations sont menacées aujourd’hui par différents facteurs, notamment la modification des paysages agricoles, qui les prive de certains points de repères et de gîtes. En Maine-et-Loire, la LPO Anjou et la Chambre d’agriculture travaillent en synergie, avec d’autres partenaires comme Mission Bocage, sur les chauves-souris.

Jeudi 4 février, des agriculteurs ont participé à un atelier sur l’exploitation céréalière et viticole de Thibaut Henrion, à Saint-Macaire-du-Bois. Une région propice aux chauves-souris, puisque, tout près de là, aux Verchers-sur-Layon, se trouve une des plus grosses colonies de grands rhinolophes de France, où des femelles viennent mettre bas chaque année. Au programme, connaissance de l’animal et conseils pour façonner des paysages qui favoriseront son maintien.
Comment favoriser leur habitat
Les chauves-souris ont une bonne espérance vie :  « Au moins 10-15 ans, et parfois jusqu’à 35 ans, explique Benjamin Même-Lafond, de la LPO Anjou, animateur du Plan d’action régional chiroptères en Pays de la Loire. Elles sont relativement fidèles à leur lieu de vie et ont des circuits de chasse préférentiels ». Pour les fixer durablement  sur un territoire, il est important de leur procurer, toute l’année durant, gîte et couvert.

Les actions possibles ne se limitent pas à la plantation de haies. C’est tout un ensemble de structures paysagères qu’il faut favoriser : arbres isolés, alignements d’arbres, haies, agroforesterie, bois, ripisylves, gyrobroyage des friches, prairies bocagères. Ou encore les arbres têtards, qui peuvent abriter dans leurs cavités les chauves-souris lors de leur longue hibernation, de novembre à mars.  Et comme ces animaux utilisent un système de sonar très précis pour se déplacer la nuit, la continuité des éléments paysagers joue un rôle déterminant. Les grands espaces sans repères ne sont pas bons pour les chiroptères !
S.H.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Pommes et poires : une maigre récolte attendue
 Aux Vergers de Mané, à Martigné-Briand, la récolte a commencé le 16 août, avec la variété de poires Williams. Les volumes s’…
La récolte s’annonce prometteuse
Une journée matière sèche organisée par Seenovia, s’est tenue au Gaec Via Lactéa mardi 24 août. Les éleveurs présents sont…
Un projet animal et végétal à taille humaine
Adèle Hallopé-Merlet, 29 ans, s’est installée à Chanteloup-les-Bois, au 1er avril 2019. Elle a reçu, pour son projet, le 3ème…
Vidéo : un chantier d'ensilage en Shredlage
Au Gaec de la Modtais à Blou, les rendements devraient avoisiner les 14 t de matière sèche/ha, sans irrigation. Le maïs est…
Campus de Pouillé : l’apprentissage très prisé
Le Campus de Pouillé, aux Ponts-de-Cé, accueillera 660 apprenants, dont 170 apprentis, pour cette rentrée 2021. Le point avec…
Une vache angevine grande championne au Festival de la viande d'Evron
Une vache croisée rouge des prés et saosnoise, élevée par Yves Jolivet, de Chaudron-en-Mauges, est sortie championne inter-races…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités