Aller au contenu principal

Interview
« Les Cuma doivent suivre l’évolution du monde agricole »

Joël Poignant, président de la FDCuma qui tiendra son assemblée générale le 29 janvier à Trémentines.

Joël Poignant, président 
de la Fédération départementale des Cuma.
Joël Poignant, président
de la Fédération départementale des Cuma.
© AA

On parle de la crise. Qu’en est-il pour les Cuma ? Joël Poignant : Dans ce contexte économique général et agricole, les Cuma vont s’adapter. C’est le thème de notre assemblée générale : face aux évolutions des besoins de la profession agricole, le réseau des Cuma veut continuer de répondre aux attentes des agriculteurs. Ceux-ci souhaitent mieux s’organiser, diminuer leurs charges de structures et avoir du temps pour se former, pour se consacrer à l’une de leurs activités, ou s’investir dans la société. Pour disposer aussi d’un matériel investi en commun qui sera plus performant et innovant. Les Cuma peuvent répondre à tout cela.

Le réseau est encore très dynamique ?
272 Cuma sont adhérentes à l’union des Cuma des Pays de la Loire pour le Maine-et-Loire et si certaines structures fonctionnent en interCuma pour se maintenir, ou fusionnent, toutes les activités sont maintenues. On voit aussi que les Cuma se professionnalisent : elles construisent des hangars pour abriter le matériel, elles créent des emplois pour entretenir le matériel et assurer le travail, parfois en groupement d’employeurs avec des interventions dans les exploitations. Elles font véritablement partie du quotidien et de l’environnement des agriculteurs.

Vous fixez vous de nouveaux objectifs ?
Nos orientations suivent l’évolution du monde agricole. Nous cherchons à développer l’emploi, à respecter l’environnement, à apporter des prestations de service de bonne qualité, à rechercher les économies d’énergie, notamment pour la conduite des tracteurs, et avec le passage au banc de tracteur, et tout ce qui contribue au développement durable

Comment se déroulera la journée du 29 janvier ?
Après les rapports habituels, l’assemblée générale aura à entériner la constitution de l’union des Cuma qui regroupe les départements de Maine-et-Loire, Vendée, Sarthe et Loire-Atlantique, et qui tiendra, elle, son assemblée générale constitutive le 26 février. Pascal Gallard viendra parler de la région des Mauges qui accueille notre réunion et au cours d’une table ronde, des Cuma livreront des témoignages sur leur organisation. Nous entendrons aussi Marie-Thérèse Audrain, psychologue du travail, qui exposera les résultats de son enquête sur les conditions de fonctionnement des groupes. Propros Recueillis par Martine Leroy-Rambaud

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Aux petits soins des chevrettes et chevreaux
En pleine période de mises bas, le Gaec Hérissé ne chôme pas. Les éleveurs s’attèlent à soigner les chevrettes d’aujourd’hui qui…
"Nous Paysans", un documentaire qui fait du bien
Le 23 février à 21h05, France 2 a diffusé un documentaire dirigé par le réalisateur Fabien Beziat et la journaliste Agnès Poirier…
L’expression du ras-le-bol
La FDSEA et les JA donnaient une conférence de presse mercredi au Louroux-Béconnais sur le thème des négociations commerciales,…
Les producteurs d'œufs mettent la pression
Environ 150 agriculteurs ont vidé le rayon oeufs d’un Auchan et ont distribué leurs propres oeufs aux clients pour dénoncer le…
Des animaux qui pâturent tout l’hiver
A la Ferme expérimentale bio de Thorigné-d’Anjou, une vingtaine d’animaux, bœufs en croissance et génisses pleines, sont à l’…
Litière : le Gaec des Futaies se la joue fine
Alternative à la paille broyée, la fine de bois est utilisée comme asséchant dans les logettes des vaches laitières bio du Gaec…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités