Aller au contenu principal

Sécheresse
« Les éleveurs bovins-viande vont investir les grandes surfaces »

Interview : Mickaël Bazantay, président de la section viande bovine de la FDSEA. 

Mickaël Bazantay
Mickaël Bazantay
© AA

Vous participiez mercredi au conseil national de la Fédération bovine à Paris. Quelles décisions y ont été prises ?
Mickaël Bazantay :
Comme cela a déjà été annoncé par Pierre Chevalier la semaine dernière en Loire-Atlantique, nous allons entrer dans un cheminement d’actions, qui ont pour objectif de faire parler de la viande bovine. Il s’agit d’obtenir une revalorisation des prix à la production. Des démarches ont déjà commencé dans les différentes régions : des rencontres sont prévues avec Elivia et Charal afin d’échanger sur leur analyse de la situation.  En plus à partir de la fin de semaine prochaine, des actions vont viser les grandes enseignes de la distribution. Les producteurs doivent se tenir prêts à se mobiliser.

Quels types d’actions sont prévues auprès des GMS ?
Les éleveurs vont rencontrer les responsables des GMS et exiger de consulter des factures : nous voulons connaître le prix de la viande payé par le distributeur.  Ils vont également se rendre dans les rayons pour vider les viandes d’origine extra-communautaire et qui ne respectent pas les normes environnementales, sociales et de traçabilité imposées en France.
Ils vont aussi vider les produits communautaires non tracés. Nous estimons que l’État ne fait pas son travail, et nous voulons mettre les pouvoirs publics devant leurs responsabilités.

Propos recueillis par S.H.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Agriculteurs et citoyens s'approprient l’énergie de leur territoire
Zoom sur les projets citoyens éoliens en Maine-et-Loire. Comment les citoyens font-ils pour faire aboutir leur projet ?
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités