Aller au contenu principal

Pac
Les éleveurs ovins sont invités à faire leur demande de prime sur internet

Les demandes de prime à la brebis et de prime supplémentaire sont à faire parvenir avant le 2 février.

Eudes de Villaret a déclaré ses brebis par Télépac : « C’est pratique, c’est clair, et le risque d’erreur est réduit ».
Eudes de Villaret a déclaré ses brebis par Télépac : « C’est pratique, c’est clair, et le risque d’erreur est réduit ».
© AA

Éleveur de moutons à La Possonnière, Eudes de Villaret, 57 ans, réalise ses déclarations de surfaces et sa déclaration de revenus par internet. « C’est grâce à mes enfants, sourit-il, ce sont eux qui m’y ont formé, et j’y trouve de nombreux avantages ». C’est donc tout naturellement qu’il a profité de la possibilité offerte, depuis le 7 janvier, aux éleveurs ovins, de télé-déclarer les formulaires de demande de prime à la brebis. Une fois connecté sur le site de Télépac (voir mode d’emploi ci-dessous), il lui a fallu environ un quart d’heure, lundi dernier, pour réaliser la déclaration. 

 

Moins d’erreurs, moins de pénalités

En Maine-et-Loire, les 370 éleveurs qui sont concernés par la prime à la brebis sont invités à faire de même. Seule condition, posséder, bien entendu, une connection internet, et surtout, le haut débit. « C’est pratique, c’est clair, et le risque d’erreur est réduit par rapport à une déclaration papier, apprécie l’agriculteur. Ces primes constituent une partie de notre revenu. Autant être le plus vigilant possible et limiter les erreurs ». Les statistiques lui donnent raison. Les anomalies constatées sur les dossiers de surfaces télédéclarées en 2008 dans le département du Maine-et-Loire sont de 1 %, contre 11 % dans les dossiers papier. « Si toutes ces anomalies ne sont pas pénalisantes sur le plan financier, un certain nombre le sont », rappelle Gilles Goulu, de la DDEA. À ce jour, 28 % des agriculteurs du département envoient leur déclaration Pac par internet. Ce faible taux d’erreur dans les télédéclarations est dû aux systèmes d’alerte qui se mettent en route dès qu’un champ est incomplet ou mal renseigné. Certaines alertes sont seulement informatives, et signalent par exemple un oubli, d’autres sont “bloquantes”, c’est-à-dire qu’elles empêchent l’utilisateur de poursuivre la saisie. « Lorsque je suis vraiment bloqué, j’appelle le numéro (gratuit) de l’assistance, explique Eudes de Villaret. Je l’ai utilisé pour la déclaration de surface, mais aussi deux fois pour la prime à la brebis ». L’éleveur conseille toutefois de ne pas attendre la dernière minute pour réaliser les télédéclarations, sans quoi les services d’assistance risquent fort d’être encombrés. 

Cette année, Eudes de Villaret a déclaré 390 brebis, qu’il élève sur 85 hectares. S’il perd des animaux dans la période de détention (du 3 février au 13 mai), il remplira son bordereau de perte d’animaux, également par le biais de Télépac. 

 S.H. 

Agenda 

n Rappel échéances Pac : - PMTVA : déclarations à 

partir du 1er mars. Date limite de télédéclaration : 15 mai. Date limite de remise des dossiers papier : ils doivent être parvenus à la DDEA avant le 15 mai. 

- Dossier surfaces : à partir du 15 février, il est possible pour les agriculteurs et les organismes de services de 

préparer les îlots du Registre parcellaire graphique. 

Télédéclaration du dossier à partir du 1er avril et jusqu’au 

15 mai, au plus tard. 

Déclarations papier : dépôt à la DDEA avant le 15 mai. 


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Aux petits soins des chevrettes et chevreaux
En pleine période de mises bas, le Gaec Hérissé ne chôme pas. Les éleveurs s’attèlent à soigner les chevrettes d’aujourd’hui qui…
"Nous Paysans", un documentaire qui fait du bien
Le 23 février à 21h05, France 2 a diffusé un documentaire dirigé par le réalisateur Fabien Beziat et la journaliste Agnès Poirier…
L’expression du ras-le-bol
La FDSEA et les JA donnaient une conférence de presse mercredi au Louroux-Béconnais sur le thème des négociations commerciales,…
Les producteurs d'œufs mettent la pression
Environ 150 agriculteurs ont vidé le rayon oeufs d’un Auchan et ont distribué leurs propres oeufs aux clients pour dénoncer le…
Des animaux qui pâturent tout l’hiver
A la Ferme expérimentale bio de Thorigné-d’Anjou, une vingtaine d’animaux, bœufs en croissance et génisses pleines, sont à l’…
Litière : le Gaec des Futaies se la joue fine
Alternative à la paille broyée, la fine de bois est utilisée comme asséchant dans les logettes des vaches laitières bio du Gaec…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités