Aller au contenu principal

Les gendarmes veillent à la sécurité des exploitations

La convention Demeter a été signée, jeudi 27 mai, entre le préfet et la gendarmerie du Maine-et-Loire, les procureurs des tribunaux d'Angers et de Saumur, la FDSEA, les JA et la Chambre d'agriculture du Maine-et-Loire.

Protéger les agriculteurs des agressions et intrusions sur les exploitations agricoles. Voilà l'objectif premier de la cellule Demeter créée en octobre 2019 par la gendarmerie nationale. La déclinaison angevine a été signée, jeudi 27 mai, à Montigné-les-Rairies entre les services de l'Etat du Maine-et-Loire et les professionnels agricoles. "270 faits ont été recensés en Maine-et-Loire en 2020", souligne le colonel Dubois. Il s'agit principalement de vols de carburant, de GPS ou autres objets de valeurs. "On est sur des phénomènes sériels. On va chercher des objets de valeur sur les exploitations pour ensuite les revendre dans des pays étrangers."

Des échanges réguliers
La gendarmerie et la FDSEA n'ont pas attendu cette convention pour travailler ensemble sur cette problématique. Depuis 2019, l'application Vigie recense et prévient les actes de petite délinquance commis sur les exploitations du Maine-et-Loire.
"Cette convention a un rôle de prévention, explique Emmanuel Lachaize, président de la FDSEA 49. La gendarmerie peut nous accompagner dans la mise en sécurité de nos exploitations qui sont des lieux ouverts."
La cellule Demeter va permettre d’accroître la sécurité auprès des professionnels du monde agricole en s’appuyant sur des échanges réguliers entre les signataires de la convention.
"L'intimidation ou les actes de délinquance mettent à mal l'ambiance dans les exploitations. Cette convention va pouvoir rassurer les familles des agriculteurs", espère Ludovic Roncin, président de JA 49.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Pommes et poires : une maigre récolte attendue
 Aux Vergers de Mané, à Martigné-Briand, la récolte a commencé le 16 août, avec la variété de poires Williams. Les volumes s’…
La récolte s’annonce prometteuse
Une journée matière sèche organisée par Seenovia, s’est tenue au Gaec Via Lactéa mardi 24 août. Les éleveurs présents sont…
Un projet animal et végétal à taille humaine
Adèle Hallopé-Merlet, 29 ans, s’est installée à Chanteloup-les-Bois, au 1er avril 2019. Elle a reçu, pour son projet, le 3ème…
Vidéo : un chantier d'ensilage en Shredlage
Au Gaec de la Modtais à Blou, les rendements devraient avoisiner les 14 t de matière sèche/ha, sans irrigation. Le maïs est…
Campus de Pouillé : l’apprentissage très prisé
Le Campus de Pouillé, aux Ponts-de-Cé, accueillera 660 apprenants, dont 170 apprentis, pour cette rentrée 2021. Le point avec…
Une vache angevine grande championne au Festival de la viande d'Evron
Une vache croisée rouge des prés et saosnoise, élevée par Yves Jolivet, de Chaudron-en-Mauges, est sortie championne inter-races…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités