Aller au contenu principal

Les jeunes pointeurs angevins à Paris

Petite séance d’entraînement, mardi 20 février au Gaec de la Chauffetière à Châtelais. La vache Ivoire de Christian Douet, qui participera au Concours général agricole, sert de support à l’exercice de pointage.
Petite séance d’entraînement, mardi 20 février au Gaec de la Chauffetière à Châtelais. La vache Ivoire de Christian Douet, qui participera au Concours général agricole, sert de support à l’exercice de pointage.
© AA

« Le visuel, c’est essentiel, en particulier en races allaitantes ». Antoine Gallard fait partie des jeunes angevins sélectionnés pour le CJAJ* du Salon de l’agriculture. Une fierté pour cet élève de terminale bac pro CGEA au lycée de Pouillé, qui a déjà participé au Sia, l’an dernier, en race blonde d’Aquitaine. Cette année, il est qualifié en race limousine et il sera accompagné de deux autres élèves de Pouillé, Julien Leclerc, pour la rouge des prés et Clément Hodé, pour la parthenaise.

Dans un concours ouvert à la tranche d’âge 15-25 ans, ces lycéens vont se trouver en compétition avec des pointeurs plus âgés et beaucoup plus chevronnés. Une expérience qui peut être intimidante, mais fort utile pour des jeunes passionnés par l’élevage, qu’ils se destinent à l’installation ou à des métiers de techniciens. « ça permet d’apprendre à argumenter lorsqu’on discute avec des professionnels », souligne Antoine Gallard. Le pointage est, en effet, « une description objective et méthodique des postes morphologiques » consistant à « faire une photo d’un animal vivant à l’instant T », comme le précise l’Institut de l’élevage. « Un concours de pointage, ça peut être un plus sur un CV, si par exemple, on veut devenir pointeur professionnel », ajoute Antoine Gallard.

*Concours de jugement des animaux par les jeunes.

Retrouver l'intégralité de l'article dans l'Anjou Agricole du 23 février 2018

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Agriculteurs et citoyens s'approprient l’énergie de leur territoire
Zoom sur les projets citoyens éoliens en Maine-et-Loire. Comment les citoyens font-ils pour faire aboutir leur projet ?
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités