Aller au contenu principal

Les Lys : une participation en progression

Le concours organisé par InterLoire a attribué 231 médailles, sur plus de 900 échantillons présentés.

Le jury réunissait plus de 
140 dégustateurs (vignerons, négociants, courtiers, techniciens de la vigne et du vin, restaurateurs, sommeliers) ainsi que des amateurs éclairés.
Le jury réunissait plus de
140 dégustateurs (vignerons, négociants, courtiers, techniciens de la vigne et du vin, restaurateurs, sommeliers) ainsi que des amateurs éclairés.
© AA

Le concours InterLoire s’est déroulé entre le 22 et le 28 avril, à Nantes, Tours et Angers. Il est ouvert aux vignerons d’Anjou, du Saumurois, de Touraine et du Nantais (depuis 2009). Cette année, plus de 900 échantillons, prélevés directement dans les chais par une équipe de l’interprofession, ont été présentés au jury. « La participation marque une progression depuis 2008, note InterLoire dans un communiqué. Le concours confirme ainsi sa position parmi les concours majeurs sur l’ensemble du vignoble de Loire ». Pour le vignoble d’Anjou-
Saumur, le nombre d’échantillons est passé de 362 en 2001 à 564 échantillons en 2010, soit plus de 56 % en dix ans. « La belle récolte 2009, tant en quantité qu’en qualité, a favorisé cet enthousiasme auprès des acteurs du vignoble », souligne InterLoire. Les AOC ayant présenté le plus grand nombre d’échantillons sur le millésime 2009 sont l’anjou rouge, le cabernet d’Anjou, le saumur-champigny, le coteau du Layon et rosé de Loire. On observe également une forte participation du crémant de Loire blanc brut.

Un plus en grande surface
Parmi les primés, Jean-François Vaillant, du Domaine des Grandes vignes, a été récompensé de six Lys, dont trois d’or (pour un bonnezeaux 2009, un coteaux du Layon 2009 et un rosé d’Anjou 2009). Pour ce vigneron de Thouarcé, l’obtention d’une telle distinction a un impact important, surtout pour la vente en grande distribution : « Les GMS sont assez friandes de ces médailles. Nous allons donc apposer des macarons pour mettre en avant nos produits ». Le Domaine des Grandes vignes (55 hectares) commercialise 50 % de son vin par le réseau des grandes surfaces, à travers une gamme spécifique. L’autre moitié est écoulée en vente directe, auprès du circuit traditionnel (restaurants, cavistes) et à l’export. Les concours, le viticulteur en présente plusieurs chaque année : les Lys, les Ligers (au salon des vins de loire), le Concours général de Paris, celui des grands vins de France de Mâcon, le concours des Vignerons indépendants, les Vinalies… « On aime se confronter aux autres vignerons, se situer », explique Jean-François Vaillant. Son domaine est exploité en agriculture biologique et il produit sept appellations.

Palmarès complet sur www.vinsdeloire.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
Pour sa première visite, Christelle Morançais choisit l’agriculture
Christelle Morançais et toute son équipe se sont rendus mardi 11 mai dans une ferme en démarche “Bas carbone”.
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités