Aller au contenu principal

Les Mauges et leur diversité

Le Centre permanent d’initiatives pour l’environnement (CPIE) Loire et Mauges a édité un ouvrage illustré de 160 pages sur la biodiversité des Mauges et des bords de Loire.

Un œdicnème criard niché dans le bocage. En France, la population de l’animal est estimée entre 5 000 et 9 000 couples dont 32 % sont situés dans les régions Pays de la Loire et Poitou-Charentes.
Un œdicnème criard niché dans le bocage. En France, la population de l’animal est estimée entre 5 000 et 9 000 couples dont 32 % sont situés dans les régions Pays de la Loire et Poitou-Charentes.
© Dominique Drouet

Les Mauges et sa région ont désormais leur ouvrage sur la nature. Le projet initié par le CPIE Loire et Mauges s’inscrit dans le cadre de l’année internationale de la diversité biologique proclamée par les Nations Unies. L’objectif pour l’éditeur est « d’appréhender la richesse du vivant et d’agir en faveur de sa préservation ». Le territoire d’intervention ne se cantonne pas aux Mauges afin de « proposer comme cadre une véritable unité géomorphologique », peut-on lire dans les premières pages de l’ouvrage. Il est circonscrit par les limites départementales à l’est et au sud, par la vallée de la Loire au nord et par le Massif armoricain à l’ouest. « Il nous a semblé cohérent de prolonger jusqu’à la faille du Layon », précise Olivier Gabory, un des cinq chargés d’action du CPIE, coauteurs du projet. Ils ont rédigé ou retravaillé des textes publiés par la presse locale ou les Cahiers des Mauges mais « pour la plupart, les textes sont originaux », souligne Olivier Gabory. Le livre se divise en quatre thèmes : le minéral, l’aquatique, le végétal et l’humain.

Un photographe du pays
L’ouvrage est agrémenté d’illustrations : « Le sujet est complexe, estime Olivier Gabory. Les images doivent allier l’esthé-tisme à la pédagogie et à la science. » Pour réaliser les clichés, le CPIE a missionné un photographe du pays. Aguerri à travailler les thèmes du fleuve, de la terre, de l’homme, des paysages, de la faune et de la flore, Dominique Drouet est le candidat idéal. Armé d’un boîtier argentique ou d’un reflex numérique, il a réalisé plusieurs milliers de clichés en parcourant les Mauges et ses alentours, pendant trois ans. Pour l’ouvrage, 220 clichés ont été retenus dont un tiers réalisé à l’argentique. Il combine la macro, les paysages, quelques portraits… et pour l’anecdote, il a même caché son appareil dans des bouses de vaches pour photographier avec un déclenchement à distance le rare œdicnème criard. « J’adapte la prise de vue en fonction du sujet et du lieu », explique le photographe. Très impliqué dans le projet, l’observateur de la faune et la flore a une éthique, par exemple, avec les poissons : l’animal est photographié en aquarium puis est relâché au même endroit que sa prise. Parmi ses meilleurs souvenirs, la photographie d’une huppe fasciée nourrissant son petit : « Sur une centaine de clichés, un seul immortalise le moment où l’oiseau ravitaille en plein vol », raconte le photographe qui réalise sa chance. Il regorge d’anecdotes comme le cliché de la discrète genette d’Europe : « 20 secondes pour immortaliser le moment. »

Un ouvrage écologique
Intransigeant, Dominique Drouet ne voulait pas illustrer un guide et il insiste sur la place de l’image et préfère ne pas publier la photo que de lui accorder un emplacement dérisoire lors de la mise en page. Pour l’impression, l’éditeur se soucie tant de l’esthétisme que de l’environnement : l‘ouvrage est imprimé sur du papier fait à partir de matériaux recyclés et garanti par le label mondial FSC. Et le pelliculage en acétate est recyclable. Au total 2 000 ouvrages sont sortis des presses en avril. Le projet a été soutenu financièrement par la Direction régionale de l’environnement, de l’alimentation et du logement (Dréal) dans le cadre du plan Loire, grandeur nature.

Julien Bernier

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Agriculteurs et citoyens s'approprient l’énergie de leur territoire
Zoom sur les projets citoyens éoliens en Maine-et-Loire. Comment les citoyens font-ils pour faire aboutir leur projet ?
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités