Aller au contenu principal

Les oeufs français pas concernés par la fraude à l'insecticide

Dans un communiqué daté du 8 août, le CNPO, interprofession de l'oeuf, se montre rassurant en indiquant que les oeufs français ne sont pas concernés par la fraude à l'insecticide qui touche certains pays européens.

La France est n°1 de la production d'oeufs en Europe et a produit 14,3 milliards d'oeufs en 2016 devant l'Italie (13,2 milliards d'oeufs) et l'Allemagne (13,1 milliards). Le marché français de l'oeuf est autosuffisant à hauteur de 101% et n'a que très peu recours aux importations, uniquement à destination de certains marchés pour l'industrie agroalimentaire et la restauration.
La France est n°1 de la production d'oeufs en Europe et a produit 14,3 milliards d'oeufs en 2016 devant l'Italie (13,2 milliards d'oeufs) et l'Allemagne (13,1 milliards). Le marché français de l'oeuf est autosuffisant à hauteur de 101% et n'a que très peu recours aux importations, uniquement à destination de certains marchés pour l'industrie agroalimentaire et la restauration.
© Actuagri
Le CNPO, Interprofession de l'oeuf, tient à rassurer les consommateurs français et confirme que le produit de traitement frauduleux à l'origine d'une contamination à l'insecticide d'élevages de volailles en Belgique, Pays-Bas et en Allemagne n'est pas distribué en France.
A ce stade, aucune production d'oeufs dans des élevages français n'est concernée par cette fraude et aucun oeuf français commercialisé à destination du grand public n'est contaminé.
La consommation d'oeufs d'origine française ne présente donc aucun danger lié à cet insecticide pour la santé humaine. Les consommateurs peuvent facilement identifier l'origine française des oeufs qu'ils achètent grâce à l'indication de l'origine sur la boîte, au logo « Pondus en France » qui s'appuie sur une charte de production et au marquage des initiales « FR » sur la coquille de chaque oeuf.
L'ensemble des acteurs de la Filière française et leurs organisations professionnelles sont mobilisés aux côtés des autorités françaises afin de mener les contrôles et analyses nécessaires au suivi de la qualité sanitaire des oeufs proposés aux consommateurs.
Les importations d'oeufs en provenance des pays concernés par cette fraude font l'objet des contrôles les plus stricts par les autorités françaises afin d'éviter leur commercialisation dans l'hexagone. A ce jour, seuls 13 lots d'oeufs en provenance des Pays Bas ont été livrés à deux entreprises françaises de transformation pour l'industrie et font l'objet d'une mise sous séquestre et d'une enquête grâce au système très précis de traçabilité des produits.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Agriculteurs et citoyens s'approprient l’énergie de leur territoire
Zoom sur les projets citoyens éoliens en Maine-et-Loire. Comment les citoyens font-ils pour faire aboutir leur projet ?
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités