Aller au contenu principal

MAGAZINE
Les plantes médicinales, à la folie

Jardin botanique à vocation touristique, scientifique et pédagogique, Camifolia ouvrira en mai 2008 à Chemillé, capitale des plantes médicinales. Des animations y seront proposées aux scolaires et au grand public.

Tel un arc en ciel, les plantes tinctoriales sont présentées sur des lits de copeaux de bois de la couleur que donne la plante en teinture. Ce parterre des plantes tinctoriales est, avec la collection de camomilles, la seule partie du site Camifolia achevée à ce jour.
Tel un arc en ciel, les plantes tinctoriales sont présentées sur des lits de copeaux de bois de la couleur que donne la plante en teinture. Ce parterre des plantes tinctoriales est, avec la collection de camomilles, la seule partie du site Camifolia achevée à ce jour.
© AA
Une cascade descendra vers un plan d’eau où se refléteront de grands arbres. À côté, des
terrasses et des vallons rappelleront le paysage des Mauges. Un théâtre de verdure accueil-lera des spectacles. Une serre de 150 m2 abritera des plantes méditerranéennes. Et au centre de tout cela, trônera le “bonhomme médicinal”, une création originale, unique en France, dont les différentes
parties du corps seront composées des plantes qu’elles servent à soigner (la camomille pour les yeux…). Il y aura des ateliers pour petits et grands, autour des arts culinaires, de la teinture végétale, des animations pour la Fête du goût, pour celle des sciences… Voici un aperçu de ce que devrait être Camifolia, jardin dédié aux plantes à parfum, médicinales et aromatiques, à Chemillé, au pied de la mairie et en bordure de
l’Hyrôme. L’ouverture est prévue en mai prochain. Ce grand chantier, entamé en novembre 2006,  consiste à transformer le jardin existant des plantes médici-nales, créé en 1976 à l’initiative de producteurs de la région, en un site touristique à thème, payant, et capable de proposer diverses animations au grand public et aux scolaires. La collection actuelle de 300 espèces, vue chaque année par 1 000 personnes en visite
guidée et 1 600 élèves, sera conservée.
Le projet Camifolia était présenté en avant-première, vendredi dernier, à l’occasion des Rendez-vous du végétal. Alexandre Piette, animateur botaniste à la Communauté de communes de la région de
Chemillé, a guidé les visiteurs à travers les allées du futur jardin : « Camifolia, et son parc de  3 hectares et demi, s’inscrira dans une belle complémentarité avec le futur parc du végétal Terra Botanica de15 hectares, qui doit ouvrir en 2010, et le Parc oriental de Maulévrier », estime-t-il.
Une dizaine de thèmes (les productions locales, les plantes industrielles, les plantes tinctoriales…) y seront développés et des nouveautés sont prévues chaque année. Pour la conception du site, l’équipe en charge du projet s’est entourée d’architectes, d’entreprises du paysage et de l’association chemilloise des Amis du jardin des plantes médicinales et aromatiques. La partie haute sera consacrée aux plantes des milieux secs et tempérés tandis qu’en bas, celle en bordure de l’Hyrôme et du plan d’eau sera plantée d’espèces des zones humides. « L’idée était de bien intégrer le jardin dans le paysage, explique Alexandre Piette. C’est pourquoi, par exemple, nous avons semé une grande pelouse devant la maison de maître du XIXe siècle qui abrite la mairie. Nous devions aussi nous adapter au dénivelé important ». La cascade et les terrasses ont ainsi trouvé leur place dans ce terrain pentu.

Soizick HÉloury
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Aux petits soins des chevrettes et chevreaux
En pleine période de mises bas, le Gaec Hérissé ne chôme pas. Les éleveurs s’attèlent à soigner les chevrettes d’aujourd’hui qui…
Les producteurs d'œufs mettent la pression
Environ 150 agriculteurs ont vidé le rayon oeufs d’un Auchan et ont distribué leurs propres oeufs aux clients pour dénoncer le…
Des animaux qui pâturent tout l’hiver
A la Ferme expérimentale bio de Thorigné-d’Anjou, une vingtaine d’animaux, bœufs en croissance et génisses pleines, sont à l’…
Litière : le Gaec des Futaies se la joue fine
Alternative à la paille broyée, la fine de bois est utilisée comme asséchant dans les logettes des vaches laitières bio du Gaec…
Dans un contexte de crise sanitaire, les Caves de la Loire tirent leur épin
La veille de leur assemblée générale, jeudi 18 février, les Caves de la Loire ont tenu une conférence de presse. L’occasion de…
La carte des cours d'eau mise à jour
Une nouvelle version de la carte des cours d’eau du Maine-et-Loire vient d’être publiée. Les agriculteurs doivent en tenir compte…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités