Aller au contenu principal

Contrats laitiers
Les producteurs Lactalis très remontés

Les producteurs de lait livrant à Lactalis sont inquiets et très remontés, particulièrement ceux du Segréen non encore organisés. Ils ont été réunis par l’entreprise afin de les inciter à signer le contrat Lactalis mais sont appelés par les responsables d’Organisations de producteurs à ne pas le faire. Ils sont menacés par l’entreprise sur la collecte et sur les délais de paiement en cas de refus de signature et n’acceptent pas ce chantage pour une signature au 1er décembre. Afin de décider ensemble de la conduite à tenir, ils se sont retrouvés mardi à Segré. Après avoir fait le point sur le contrat et sur l’intérêt ou pas de s’organiser, ils appellent les producteurs à ne pas rester seuls face à l’entreprise, car isolés, ils subiront la pression de l’entreprise et signeront le contrat. Ils seront alors moins protégés que sans contrat. Au contraire, en rejoignant la démarche collective, ils renforceront le pouvoir de négociation des producteurs et permettront qu’un accord aboutisse à un contrat plus équilibré qui les protégera. Pour ne pas se disperser, ils incitent leurs collègues à rejoindre l’OP de leur choix (Craon ou Ligérienne selon la proximité) sachant que ces OP travaillent ensemble à la région. C’est ce que préconise la FRSEAO dans un communiqué du 23 novembre : “S’organiser avant de signer”. De leur côté, les présidents des groupements de producteurs Lactalis ont saisi le médiateur des contrats.

S.D.


Contacts : gprod.lactaliscraon@gmail. com pour OP Craon ou dom.godard-le.mesnil@wanadoo.fr pour OP Ligérienne.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Agriculteurs et citoyens s'approprient l’énergie de leur territoire
Zoom sur les projets citoyens éoliens en Maine-et-Loire. Comment les citoyens font-ils pour faire aboutir leur projet ?
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités