Aller au contenu principal

Environnement
Les règles de la conditionnalité des aides 2010 sont arrêtées

Le bilan de santé de la Pac, qui va s’appliquer aux aides payées en 2010, introduit de nouvelles obligations en matière de conditionnalité. Les adaptations portent sur les BCAE.

À l’issue d’une large concertation, les nouvelles règles liées à l’application du bilan de santé ont été arrêtées, afin que les agriculteurs en aient connaissance le plus tôt possible, et avant les premiers semis.
Les exigences liées aux prélè-vements d’eau d’irrigation, qui concernaient déjà plusieurs cultures, sont élargies à toutes les cultures irriguées.
Deux nouvelles normes remplacent celle relative à la mise en place d’une surface en couvert environnemental :
• une bande tampon de 5 mètres de large boisée ou enherbée doit être localisée le long de tous les cours d’eau répertoriés par arrêté préfectoral. Ces bandes tampons, qui seront donc pérennes, ne peuvent notamment ni être fertilisées, ni faire l’objet de traitements phytosani-taires ;
• 1 % de la Surface agricole utile de chaque exploitation devra être consacré, en 2010, à des éléments fixes du paysage (haies, bandes tampons, bordures de champs, etc.). Pour le calcul du pourcentage, un équivalent surface est affecté forfaitairement à chacune de ces particularités topographiques, en fonction de leur intérêt écologique. L’obligation augmentera progressivement à 3 % en 2011 et 5 % en 2012. Les éléments retenus et situés ou jouxtant des parcelles admissibles permettront d’activer des DPU. Cette exigence ne s’appliquera pas aux exploitations disposant d’une faible surface.
Dans le cadre de l’instauration du soutien aux surfaces en herbe, des obligations concernant leur maintien et leurs modalités d’entretien sont introduites. Ces exigences concernent la productivité minimale des surfaces herbagères et le maintien de la surface en herbe sur les exploitations avec :
• une interdiction de retourner les prairies naturelles ;
• un retournement des prairies temporaires de plus de 5 ans sous réserve de notification à la DDAF-DDEA et de réimplantation d’une surface équivalente ;
• un retournement des prairies temporaires à condition de réimplanter au moins une surface équivalente à 70 % de la surface réaffectée.
Un assouplissement à cette obligation de maintien de la surface en herbe est prévu pour les nouveaux installés.
Par ailleurs, l’obligation communautaire de réimplantation des prairies en cas de baisse de plus de 10 % du ratio national de référence (prairies permanentes et prairies temporaires de plus de 5 ans sur la SAU calculé en 2005) reste inchangée.

Source : DDEA

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

"Nous Paysans", un documentaire qui fait du bien
Le 23 février à 21h05, France 2 a diffusé un documentaire dirigé par le réalisateur Fabien Beziat et la journaliste Agnès Poirier…
L’expression du ras-le-bol
La FDSEA et les JA donnaient une conférence de presse mercredi au Louroux-Béconnais sur le thème des négociations commerciales,…
Aux petits soins des chevrettes et chevreaux
En pleine période de mises bas, le Gaec Hérissé ne chôme pas. Les éleveurs s’attèlent à soigner les chevrettes d’aujourd’hui qui…
Les producteurs d'œufs mettent la pression
Environ 150 agriculteurs ont vidé le rayon oeufs d’un Auchan et ont distribué leurs propres oeufs aux clients pour dénoncer le…
Des animaux qui pâturent tout l’hiver
A la Ferme expérimentale bio de Thorigné-d’Anjou, une vingtaine d’animaux, bœufs en croissance et génisses pleines, sont à l’…
Litière : le Gaec des Futaies se la joue fine
Alternative à la paille broyée, la fine de bois est utilisée comme asséchant dans les logettes des vaches laitières bio du Gaec…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités