Aller au contenu principal

Porcs
Les résultats techniques de la ferme expérimentale porcine des Trinottières

Avec 26,5 porcs produits par truie présente par an, la ferme expérimentale porcine affiche de bonnes performances pour l’élevage conventionnel de 125 truies en 2020.

La ferme expérimentale porcine affiche de bonnes performances.
© S.BAILLY

La productivité aux Trinottières s’explique par les performances de sevrage à 30,9 sevrés par truie productive par an (avec un âge au sevrage de 28 jours). En maternité, les truies sèvrent 12,6 porcelets par portée pour une prolificité moyenne à 16,5 nés totaux. En parallèle, les taux de pertes en post sevrage et engraissement, respectivement à 1,9 et 2,1 % sont relativement faibles ce qui contribue à l’amélioration de cette productivité annuelle.

Les résultats de l'engraissement progressent encore

Sur la période sevrage-vente, ce sont les résultats de l’engraissement qui ont progressé par rapport à 2019. Les croissances ont bondi de 60 g/j (820 g en 2019 à 881 g en 2020). Malgré
l’alourdissement des carcasses de plus de 2 kg (96 kg en 2020), l’efficacité alimentaire a diminué de 0,12 point pour atteindre 2,67 en 2020. Les classements de carcasse ont baissé
de 1,1 point de TMP en 2020 pour se fixer à 59,9 points. Cette chute est à mettre en lien avec l’objectif de poids de carcasse plus lourd. De plus, l’utilisation de semences de verrats
de race alternative dans le cadre d’un projet de recherche a favorisé un dépôt de gras plus important sur quelques lots de porcs. Le TMP de l’élevage conventionnel est inférieur à celui de la zone Uniporc Ouest en 2020 (60,8).

Engraissement sur sol ajouré : performances brillantes

Les écarts entre l’engraissement sur sol ajouré et celui sur paille restent stables : +70 g de GMQ 30-115 et -0,6 point d’indice de consommation en faveur des porcs issus du bâtiment
sur sol ajouré. Entre les 2 modes d’élevage, les porcs élevés sur paille ont un TMP inférieur de 1,4 point qui fait baisser la plus-value de 4 cts. Les porcs élevés sur sol ajouré brillent par leur croissance à 896 g/ jour et leur indice de consommation à 2,51. Les prix d’aliment sont bien maîtrisés puisque l’aliment distribué en engraissement revient à 195 €/tonne quand l’IFIP donne
comme repère économique 248 € sur les 11 premiers mois de 2020 (source Baromètre porc). Avec ces performances correctes, l’indice de consommation global s’établit à 2,72. Il baisse de 0,08 point par rapport à 2019. Avec un prix du porc payé à 1,507 €/kg de carcasse, la marge sur coût alimentaire et renouvellement s’élève à 1779 €/truie présente /an.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Un été globalement chaud et sec en perspective
Le ressenti actuel ne doit pas nous influencer. D’après Météo France, le scénario “plus chaud et plus sec que la normale” est le…
Moissonner entre deux averses
Dans le Maine-et-Loire, quelques agriculteurs ont trouvé des créneaux pour battre leur orge. Mais la plupart attendent un temps…
Blé : les choses sérieuses ont commencé
Colza, orge et maintenant blé  : le Gaec des Deux frontières enchaîne les chantiers à un rythme soutenu. Reportage à La…
Des petites graines et une grande aventure
A 35 ans, François Boissinot est installé depuis le 1er juillet. Il a repris une ferme de 35 hectares au Lion-d’Angers. Il y…
Un meilleur contrôle du transfert des parts sociales
Visite du Député Jean-Bernard Sempastous qui porte un projet de loi portant sur les « mesures d’urgence pour assurer la…
Les plantes médicinales ont besoin de bras
L'été est une période d'intense activité à l'entreprise Promoplantes à Chanzeaux. Avec de gros besoins en main-d'œuvre, pour la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités