Aller au contenu principal

Salon de l'agriculture
Les Rouges des près en haut de l'affiche

Le plus gros taureau du salon de l’agriculture est angevin.

Ubin est un rouge des prés de l’élevage d’Etienne Chesneau, au Voide.
Ubin est un rouge des prés de l’élevage d’Etienne Chesneau, au Voide.
© Anjou agricole
« 1 770 kilos ! ». La foule se presse autour des stalles où Ubin savoure tranquillement son succès. Le plus gros taureau du salon de l’agriculture est angevin : Ubin est un rouge des prés de l’élevage d’Etienne Chesneau, au Voide. L’éleveur est un homme heureux. « Pour le centenaire de la race rouge des prés, ça ne pouvait pas tomber mieux », dit-il. Heureux et ému aussi : « j’ai versé ma petite larme à la télé », reconnaît-il. Ubin est aussi le champion mâle adulte du concours rouge des prés qui se déroulait mardi matin, sur le grand ring de la porte de Versailles. Depuis la mi-décembre, après le passage de la commission de sélection, Etienne Chesneau prépare son animalavec un soin tout particulier. Arrêt de la monte naturelle, alimentation à base de foin et de concentré, lavage une fois par semaine, une litière bien fournie. « Le moment le plus délicat, c’est le voyage, relate l’éleveur. Il a fallu aménager le camion pour pouvoir y loger le taureau. J’étais stressé ». De cette distinction, Etienne Chesneau espère en tirer des bénéfices pour la vente des reproducteurs, mâles et femelles.
Ubin partage la vedette avec Volente. Non contente d’être la tête d’affiche du salon de l’agriculture, cette année, Volente flanquée de son veau, a aussi remporté le championnat vache adulte. Avec des retombées économiques là aussi. « Son veau est déjà réservé », commente Joseph Chéné.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
Pour sa première visite, Christelle Morançais choisit l’agriculture
Christelle Morançais et toute son équipe se sont rendus mardi 11 mai dans une ferme en démarche “Bas carbone”.
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités