Aller au contenu principal

MAGAZINE
Les vertus du lait de jument

Angélique Lebrun se lance dans la vente de savons au lait de jument fabriqués à partir du lait produit sur son exploitation.

A l’automne dernier, Angélique Lebrun a acheté Rumina, une jument de race haflinger, pour produire du lait de jument, lait qui entre dans la composition des savons qu’elle commercialise sur les marchés, sur internet et dans une grande surface de Chemillé.
A l’automne dernier, Angélique Lebrun a acheté Rumina, une jument de race haflinger, pour produire du lait de jument, lait qui entre dans la composition des savons qu’elle commercialise sur les marchés, sur internet et dans une grande surface de Chemillé.
© AA

Passionnée par les chevaux, Angélique Lebrun se lance dans la vente de savons au lait de jument, issus du lait qu’elle produit. Ancienne coiffeuse, la jeune femme a rejoint son mari, Régis, sur l’exploitation,  il y a cinq ans. Ils élèvent des vaches allaitantes et des brebis sur la commune de La Poitevinière. Angélique Lebrun s’occupe plus particulièrement du troupeau ovin. Depuis plusieurs mois, les agriculteurs réfléchissaient à diversifier leur activité en développant la vente à la ferme. Ayant en tête l’idée de monter un projet autour du cheval, Angélique s’intéresse au lait de jument : pauvre en matière grasse, il est aussi plus digeste que le lait de vache. C’est le lait qui se rapproche le plus du lait maternel. Utilisé depuis l’antiquité, le lait de jument a aussi des vertus pour soigner les maladies de peau tel que le psoriasis ou l’eczéma.

Traite à la main

Après quelques contacts, la jeune femme décide de se lancer dans la production de lait de jument pour la fabrication de savons. “Outre la dimension naturelle du produit, ce qui m’intéressait dans ce projet, c’est le contact privilégié avec l’animal”, souligne-t-elle. À l’automne dernier, elle fait l’acquisition de Rumina, une jument haflinger, race de poney issue du Tyrol autrichien, réputée pour ses qualités laitières. 3 à 4 litres de lait par jour suffisent actuellement pour la fabrication des savons. Après la traite, le lait est congelé avant d’être envoyé dans  un laboratoire à Chartres pour être lyophilisé. Il est ensuite transformé dans une savonnerie artisanale à Cholet. Fabriqués à partir de pigments naturels, d’huile de glycérine et de coprah, les savons contiennent 10  % de lait de jument. Depuis le printemps, l’agricultrice les vend sur les marchés, lors de fêtes ou de foires ou sur le site internet de l’exploitation, lancé il y a quelques semaines. “Le démarrage est plutôt bon, c’est encourageant”, précise Angélique Lebrun. “Certains connaissent le lait de jument et ses vertus, d’autres le découvrent”. Elle souhaite aujour-d’hui élargir sa gamme de produits en proposant des compléments alimentaires contre les troubles intestinaux liés au stress. Les agriculteurs sont en train d’aménager un coin boutique dans un ancien fournil de l’exploitation. Ils proposeront prochainement des colis de viande de bœuf et d’agneau. Et dans quelques temps , ils organiseront des portes ouvertes pour présenter leurs nouvelles activités.

D. J.

www.elevage-grande-ramee.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Aux petits soins des chevrettes et chevreaux
En pleine période de mises bas, le Gaec Hérissé ne chôme pas. Les éleveurs s’attèlent à soigner les chevrettes d’aujourd’hui qui…
"Nous Paysans", un documentaire qui fait du bien
Le 23 février à 21h05, France 2 a diffusé un documentaire dirigé par le réalisateur Fabien Beziat et la journaliste Agnès Poirier…
L’expression du ras-le-bol
La FDSEA et les JA donnaient une conférence de presse mercredi au Louroux-Béconnais sur le thème des négociations commerciales,…
Les producteurs d'œufs mettent la pression
Environ 150 agriculteurs ont vidé le rayon oeufs d’un Auchan et ont distribué leurs propres oeufs aux clients pour dénoncer le…
Des animaux qui pâturent tout l’hiver
A la Ferme expérimentale bio de Thorigné-d’Anjou, une vingtaine d’animaux, bœufs en croissance et génisses pleines, sont à l’…
Litière : le Gaec des Futaies se la joue fine
Alternative à la paille broyée, la fine de bois est utilisée comme asséchant dans les logettes des vaches laitières bio du Gaec…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités