Aller au contenu principal

Les vétérinaires à pied d'oeuvre

Malgré la crise, les vétérinaires continuent le travail dans les exploitations.

© AA

« Dorénavant, on ne se déplace plus qu'en cas d'urgence », témoigne Alexandre Vove, vétérinaire avicole, qui suit près de 200 élevages dans la région. « Mais notre travail étant basé sur la prévention, on fait beaucoup de conseil par téléphone ».
En élevage bovin, la période est intense. « On a beaucoup de travail, et on est en effectif réduit pour protéger nos salariés », témoigne Jean-Charles Prétot, vétérinaire mixte (rural et canin) dans l'ouest du département. « Les gestes barrières, les protections sanitaires, on connaît avec les zoonoses ! ». Du côté des approvisionnements, pas d'inquiétudes. « Les centrales nous fournissent sans problèmes », témoigne Jean-Charles Prétot.

La Dgal souligne le principe de maintien d'activité, et précise les actes dont la continuité doit être assurée au titre des missions publiques. Figurent notamment « prélèvements et réalisations des attestations nécessaires aux mouvements d'animaux en France et à l'export ». Parmi les missions pouvant être reportées : la visite sanitaire obligatoire. Les actes relevant de l'exercice libéral sont à apprécier par le vétérinaire avec l'éleveur.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Protéger les tournesols des oiseaux
Le Gaec de la Coudre utilise depuis 3 ans un canon Tonnfort 5 sur ses parcelles de tournesols. Le but : lutter contre les…
Le chantier de l’unité Doué-Métha enfin sur les rails
Dix ans après le début du projet, le chantier de l’unité de méthanisation collective du Douessin a démarré à Concourson-sur-Layon…
Roulage avant semis de maïs dans la luzerne
A Pruillé (Longuenée-en-Anjou), Samuel Aubert cherche à concilier agriculture biologique avec agriculture de conservation des…
Une météo idéale pour les semis
Le Gaec du Thouet a commencé les semis de maïs depuis la semaine dernière. A Bouzillé, depuis 2 ans, l’exploitation en…
Cultures : la pluie se fait attendre...
Le déficit hydrique commence à inquiéter les agriculteurs du Maine-et-Loire.
Influenza : organiser le repeuplement
Le Cravi a tenu une réunion vendredi 6 mai à Angers en présence de la Draaf. Le début du repeuplement est programmé pour début…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 157€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois