Aller au contenu principal

Les vétérinaires à pied d'oeuvre

Malgré la crise, les vétérinaires continuent le travail dans les exploitations.

© AA

« Dorénavant, on ne se déplace plus qu'en cas d'urgence », témoigne Alexandre Vove, vétérinaire avicole, qui suit près de 200 élevages dans la région. « Mais notre travail étant basé sur la prévention, on fait beaucoup de conseil par téléphone ».
En élevage bovin, la période est intense. « On a beaucoup de travail, et on est en effectif réduit pour protéger nos salariés », témoigne Jean-Charles Prétot, vétérinaire mixte (rural et canin) dans l'ouest du département. « Les gestes barrières, les protections sanitaires, on connaît avec les zoonoses ! ». Du côté des approvisionnements, pas d'inquiétudes. « Les centrales nous fournissent sans problèmes », témoigne Jean-Charles Prétot.

La Dgal souligne le principe de maintien d'activité, et précise les actes dont la continuité doit être assurée au titre des missions publiques. Figurent notamment « prélèvements et réalisations des attestations nécessaires aux mouvements d'animaux en France et à l'export ». Parmi les missions pouvant être reportées : la visite sanitaire obligatoire. Les actes relevant de l'exercice libéral sont à apprécier par le vétérinaire avec l'éleveur.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Le véto a misé sur les moutons pour s’installer
Installé depuis octobre 2019, Allain Millet, ancien vétérinaire, élève des moutons vendéens à La Chaussaire. 
Gel : jours décisifs pour la vigne
Dans le vignoble Anjou Saumur, plusieurs nuits de gelées se sont succédé cette semaine et les viticulteurs restent en alerte pour…
Une nouvelle aide régionale sur la bio
La présidente de la région, Christelle Morançais, a annoncé vendredi 26 mars, une enveloppe de 24 millions d’euros, fléchée vers…
La preuve par l’orage
L’association “Agriculture de conservation des Mauges” a organisé mardi 16 mars, à Jallais, une demi-journée d’information…
Aides couplées : vives réactions dans la profession
Le ministère de l’agriculture met ses premières propositions sur la table.
Nuits blanches pour lutter contre les gelées noires

Ces derniers jours, les heures de sommeil se font rares pour les arboriculteurs du Maine-et-Loire. Depuis lundi, les gelées s’…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités